Lancement de l'enregistreur 'cloud' Bhaalu guère apprécié par les chaînes

25/11/13 à 13:27 - Mise à jour à 13:27

Source: Datanews

Right Brain Interface se met à vendre Bhaalu, un enregistreur vidéo qui enregistre tout simultanément. Mais ce lancement provoque des réactions parmi les chaînes.

Lancement de l'enregistreur 'cloud' Bhaalu guère apprécié par les chaînes

Right Brain Interface se met à vendre Bhaalu, un enregistreur vidéo qui enregistre tout simultanément. Mais ce lancement provoque des réactions parmi les chaînes.

Bhaalu est une licence logicielle, une clé ou une box TV vous permettant de solliciter (en fonction du produit acheté) des programmes remontant de sept à trente jours dans le temps et ce, de toutes les chaînes reprises dans votre abonnement TV. Il en résulte que vous ne devez rien enregistrer vous-même, tout en revoyant par après, voire en filtrant afin de retrouver successivement, disons, toutes les séries dramatiques d'une chaîne spécifique.

L'appareil lui-même n'enregistre rien, puisque cela se passe dans le nuage que vous louez vous-même. Pourtant, Bhaalu est uniquement un appareil et pas un service. Tel est le message que ses créateurs Bart Van Coppenolle et Philip Vandormael ont répété à plusieurs reprises. La différence n'est pas négligeable, puisque pour un service TV, il faut conclure des accords avec les émetteurs et concurrencer ainsi Telenet et Belgacom. A les entendre, Bhaalu en est un prolongement, tout comme l'est un enregistreur vidéo classique, mais il se trouve dans le nuage, et ce sont les droits de la copie personnelle qui s'y appliquent.

Vous avez donc encore et toujours besoin d'un abonnement TV pour pouvoir visionner les programmes. Il s'agit en outre d'un achat unique (49 euros pour la version tablette, 125 euros pour la clé et 365 euros pour la box). Les cinq euros que vous payez ensuite par mois, servent à louer votre propre nuage (chez Amazon) où sont conservées temporairement les enregistrements.

Pour lui prouver que vous disposez bien d'un abonnement TV, Right Brain Interface vous demande de lui envoyer chaque mois par mail votre facture numérique. L'entreprise sait ainsi si vous êtes autorisé à recevoir les programmes. Une méthode certes compliquée, mais qui permet à l'entreprise de se protéger contre les sociétés de médias qui affirment que Bhaalu distribue les programmes de manière indue.

L'initiative n'est du reste pas du tout la bienvenue à la VRT et chez VMMa. Dans le journal De Standaard, toutes deux réagissent en affirmant qu'il n'y a pas d'accord à propos de Bhaalu, et que cela est pourtant nécessaire. Elles examinent actuellement les mesures à prendre.

Mais selon les fondateurs de l'initiative, tel n'est pas le cas. "Bhaalu permet d'exploiter de manière optimale le contenu pour lequel vous avez déjà payé via votre abonnement TV", déclare Bart Van Coppenolle. Dans cette optique, Bhaalu ne fait rien d'autre que ce qu'un enregistreur numérique fait aujourd'hui, à cette exception près qu'il vous permet de revoir des programmes diffusés, il y a une semaine par exemple, mais que vous avez oublié d'enregistrer.

Il s'agit par ailleurs d'un produit belge. Quelque 25 développeurs ont préparé le logiciel. Début octobre, Right Brain a encore engagé Jo Van Gorp au poste de COO. L'été dernier, l'entreprise est parvenue à recueillir six millions d'euros de capital auprès d'une série d'investisseurs belges.

Et maintenant: pub (ou pas?)

Le gros problème consistera probablement en l'esquive de la publicité. Le principal avantage de Bhaalu, c'est qu'il permet de sauter en une seule fois tout un bloc de publicités. Mais après un défilement de soixante minutes (en tout), vous êtes alors contraint de visualiser de nouveau la pub.

Dans ce cadre, Right Brain Interface dispose d'une technologie qui permet d'intégrer de nouvelles publicités dans d'anciens enregistrements. Reste à savoir maintenant si les chaînes sont prêtes à verser de l'argent à une entreprise qui enregistre leurs programmes sans autorisation.

Notre rédaction a pu tester Bhaalu en avant-première ces derniers mois. Le côté pratique, c'est que l'on n'a besoin que de courant et d'une connexion internet (fixe ou via wifi). Bhaalu transforme la TV en un produit dont tout le contenu est à portée de main. La question est de savoir si les chaînes l'apprécieront et/ou si des fournisseurs tels Belgacom et Telenet ne proposeront pas tôt ou tard le même genre de possibilités.

En savoir plus sur:

Nos partenaires