La VUB conçoit un microscopique outil d'analyse de l'ADN

24/12/10 à 10:34 - Mise à jour à 10:34

Source: Datanews

Des chercheurs de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) ont mis au point un instrument important pour ce qu'on appelle le nouveau "lab on a chip-sensor" biomédical de Panasonic.

La VUB conçoit un microscopique outil d'analyse de l'ADN

Des chercheurs de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) ont mis au point un instrument important pour ce qu'on appelle le nouveau "lab on a chip-sensor" biomédical de Panasonic. Cet appareil de mesure de la taille d'une puce électronique effectue des analyses rapides, précises et économiques de l'ADN.

La réaction du corps humain aux agents pathogènes et aux médicaments est co-déterminée par les polymorphismes de nucléotides simples (PNS). Il s'agit de minuscules variations dans l'ADN de la longueur d'un lien ou nucléotide. La détection de ces polymorphismes est essentielle pour le développement d'une médecine toujours plus personnalisée. Les méthodes existantes pour détecter les polymorphismes de nucléotides simples sont très compliquées, coûteuses et longues.

L'entreprise électronique Panasonic est occupée à concevoir une puce micro-fluidique capable de réaliser ce genre d'analyses de manière précise, simple et rapide. De cette manière, les tests ne doivent plus avoir lieu dans un laboratoire spécialisé, mais peuvent aussi être effectués dans un cabinet médical.

Le nouveau "lab on a chip" (labo sur une puce) se compose de quelques composants individuels, dont une pompe et un détecteur. Un élément crucial a été développé par des ingénieurs du groupe en charge des techniques ingénieuriales chimiques et de la chimie industrielle à la VUB conjointement avec l'institut nano-technologique Imec. Il s'agit d'une colonne de séparation micro-fluidique sur laquelle la scission de l'ADN peut être exécutée par chromatographie liquide.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires