La vidéo mobile fait craquer les réseaux

12/11/12 à 10:24 - Mise à jour à 10:24

Source: Datanews

Au niveau mondial, la vidéo mobile représente quasiment la moitié du trafic total des données sur les réseaux mobiles. Voilà ce qui ressort du tout dernier rapport "Mobile Analytics" de Citrix qui a analysé le trafic data sur les réseaux mobiles des clients.

La vidéo mobile fait craquer les réseaux

Au niveau mondial, la vidéo mobile représente quasiment la moitié du trafic total des données sur les réseaux mobiles. Voilà ce qui ressort du tout dernier rapport "Mobile Analytics" de Citrix qui a analysé le trafic data sur les réseaux mobiles des clients.

Plus de 78% de l'ensemble des données mobiles qu'un iPad génère, est à mettre à l'actif de l'appli Media Player. Pour les tablettes Android, cela constitue avec 40,6% aussi clairement la part la plus importante de toutes les données mobiles.

Cette popularité des vidéos mobiles contraste cependant nettement avec la qualité proposée. En périodes de pointe, les performances en téléchargement diminuent en moyenne de 30%. Mais même en dehors de ces périodes, les 850 millions de vidéos fournies pour cette étude (disséminées parmi 40 opérateurs dans le monde) affichaient énormément d'imperfections. En fonction de la vitesse du réseau mobile, Citrix a dénombré 10 à 50 secondes de décrochage vidéo par fragment. Plus la vitesse du réseau croît, plus ces défauts se réduisent. Mais il est quand même inquiétant d'observer que le décrochage vidéo ('video stalling') perdure même dans les réseaux les plus rapides, suite à leur congestion. Grâce à la technologie de 'video optimization', le décrochage par clip peut être cependant diminué de 57%, selon Citrix.

En savoir plus sur:

Nos partenaires