La vente de la filiale d'Option, M4S, à Huawei fait aussi l'affaire d'Imec

29/10/10 à 11:18 - Mise à jour à 11:18

Source: Datanews

Option n'obtiendra pas la totalité des 8 millions d'euros issus de la vente de sa filiale, M4S, au géant télécom chinois Huawei.

La vente de la filiale d'Option, M4S, à Huawei fait aussi l'affaire d'Imec

Option n'obtiendra pas la totalité des 8 millions d'euros issus de la vente de sa filiale, M4S, au géant télécom chinois Huawei. 1,6 à 1,8 million d'euros de ce montant reviendront en effet à Imec, dont M4S était une émanation (spin-off).

Option même conservera 5 millions d'euros. Le reste de la somme, soit 0,8 million, reviendra aux fondateurs de M4S. Voilà ce qu'a déclaré JP Ziegler, directeur financier d'Option, dans un entretien accordé à la rédaction de Trends.

L'argent destiné à Imec inclura aussi le remboursement d'un emprunt d'un montant de 250.000 euros qu'Imec avait encore en cours chez M4S. Le solde, ce sont des indemnités de licences. En rachetant M4S à Option, Huawei reprend aussi la petite vingtaine de membres du personnel de l'entreprise. Pour Option, cela représente une réduction de ses pertes d'exploitation. "Pour l'entreprise, elles étaient une sorte de caisse manifeste", confirme Ziegler.

Option avait repris M4S en juin 2008 des mains de ses fondateurs et avait activé depuis lors quelque 5 millions d'euro en coûts de développement, selon JP Ziegler. Cela signifie qu'en vendant M4S, Option récupère ses coûts de développement, mais rien de plus.

Les fondateurs de M4S en mai 2007 s'appellent Ivo Vandeweerd, Patrick Vandenameele, Peter Vanbekbergen et Johan Samsom. L'administrateur délégué, Ivo Vandeweerd, était alors le détenteur des actions de fondation et a libéré 62,5 pour cent du capital. Nous n'avons pas encore pu joindre Ivo Vandeweerd pour connaître son avis.

Imec confirme avoir parlé de sa technologie avec Huawei. "Huawei est positive vis-à-vis de notre technologie. Après le rachat de M4S par Huawei, tant Imec que M4S aimeraient poursuivre leur collaboration, mais aucun accord concret n'a encore été conclu à cet égard", déclare Hanne Degans, responsable de la communication externe chez Imec.

Les partenaires d'Imec dans ce programme de recherche sont notamment Panasonic, Samsung et le fabricant japonais de semi-conducteurs Renesas (Hitachi/Mitsubishi Electric). "Il n'existe aucun accord d'exclusivité", selon Hanne Degans. "Imec est donc libre de conclure un accord de collaboration avec Huawei", confirme-t-elle.

En savoir plus sur:

Nos partenaires