"La valeur marchande de Facebook est d'un quart trop élevée"

07/02/12 à 12:10 - Mise à jour à 12:10

Source: Datanews

L'analyste de marché AME Research estime que la valeur financière du site de socialisation Facebook est d'un quart trop élevée.

"La valeur marchande de Facebook est d'un quart trop élevée"

L'analyste de marché AME Research estime que la valeur financière du site de socialisation Facebook est d'un quart trop élevée.

Facebook prépare une entrée en Bourse et actuellement, son action se négocierait à quarante dollars, ce qui porterait la valeur de l'entreprise à 75 milliards de dollars. Pour AME Research, un prix de trente dollars par action, soit une valeur marchande de 56 milliards de dollars sont largement suffisants. Le cours d'émission de l'action n'a pas encore été annoncé.

L'entrée en Bourse de Facebook a tout ce qu'il faut pour être une réussite financière. Le capital américain a besoin de succès, selon le rapport d'AME Research. Facebook atteint trois quarts des 7 pour cent d'habitants les plus riches de cette planète. La 'global upperclass', comme le soulignent les annonceurs. Et l'entrée en Bourse sera couronnée de succès, à condition que le cours d'émission ne soit pas abusif, selon AME Research. Chaque Facebooker actif représente dès à présent cinq dollars de chiffre d'affaires. Selon l'analyste de marché, ce montant ne pourra que croître, ce qui rendra Facebook très rentable.

World Online AME Research trouve l'actuelle valeur marchande trop élevée, parce que la croissance du nombre d'utilisateurs diminue, la valeur financière ajoutée pour les utilisateurs n'est pas claire, la méthode de calcul des futurs cash-flows tient trop peu compte des risques macro-économiques et financiers futurs, le marché dans son ensemble ne fonctionne pas bien et parce que Facebook est trop dépendante de rentrées publicitaires incertaines.

Pour les années à venir, le rapport s'attend cependant à une forte croissance du chiffre d'affaires et du bénéfice de l'entreprise. Il s'agit d'éviter une désillusion pour les investisseurs institutionnels et particuliers, comme ce fut le cas lors de l'entrée en Bourse de World Online. Pour celle-ci aussi, AME Research avait estimé le cours d'émission nettement trop élevé.

En collaboration avec Computable

En savoir plus sur:

Nos partenaires