La télévision via internet: WeePeeTV distribuera les principales chaînes

19/12/12 à 12:22 - Mise à jour à 12:22

Source: Datanews

Le premier distributeur flamand de télévision via l'internet est opérationnel. WeePeeTV fournira 15 canaux pour un montant de base de 10 euros par mois.

La télévision via internet: WeePeeTV distribuera les principales chaînes

© WeePee

Le premier distributeur flamand de télévision via l'internet est opérationnel. WeePeeTV fournira 15 canaux pour un montant de base de 10 euros par mois.

C'est dans la chapelle des bâtiments Vlerick à Gand que WeePeeTV a été tenue sur les fonts baptismaux. Il s'agit là de télévision émise via l'internet public sur diverses plates-formes: smartphones, portables et tablettes. Les téléviseurs manquent encore à l'appel. Il faudra ici attendre le décodeur que WeePeeTV promet de sortir.

Le véritable tour de force, c'est que WeePeeTV a acquis les droits de distribution pour les principales chaînes TV. VTM, Eén, 2BE, Canvas et Ketnet/Op12 sont incluses à l'abonnement chez WeePeeTV.

En outre, l'abonné peut choisir librement 10 chaînes dans l'offre proposée. La liste comprend provisoirement Kanaal Z, Acht, BBC 1, BBC 2, BBC Entertainment, VoxAfrica, AFTV, Life!TV, Jim, Vitaya, vtm K-Zoom, RTP, ATV, TVL, Focus-WTV, The Player channel et la version anglaise d'Al Jazeera. L'abonné pourra changer chaque jour son choix de chaînes.

Les chaînes wallonnes et néerlandaises manquent encore à l'appel, mais Andrew Turner, l'administrateur délégué de WeePeeTV, s'attend à ce que cette lacune soit bientôt comblée. Une série d'autres contrats sont aussi en chantier.
WeePeeTV sortira également sur le marché avec une offre séparée de chaînes érotiques.

Un prix conseillé de 10 euros Le tarif pour les 15 canaux est fixé à 10 euros par mois pour qui souscrit un abonnement annuel. Les autres formules sont les suivantes: 12 euros pour un mois ou 33 euros pour 3 mois.
Il s'agit cependant d'un abonnement combiné à un login unique. Le programme peut être regardé sur diverses plates-formes, mais uniquement sur une seule plate-forme à la fois. "Si vous changez d'appareil, le signal est désactivé sur l'appareil précédent", explique Demeyere.

Comme WeePeeTV transite simplement par l'internet public, un abonnement peut en principe être utilisé partout dans le monde. Cela ne s'applique cependant pas pour les chaînes. "Les droits de certaines chaînes sont limités à une zone géographique spécifique, alors que d'autres peuvent être regardées partout", ajoute Demeyere.

Maladies de jeunesse Lors de notre première expérience via une connexion Belgacom, des canaux ont parfois refusé tout service. L'on obtenait ensuite le message suivant: "We are unable to connect to the content you've requested". Avec Safari comme navigateur sur MacOS, l'image se figeait parfois, alors que le son passait bien. "Il peut y avoir quelques maladies de jeunesse", admet Chris Demeyere. "Voilà pourquoi il s'agit d'un 'soft launch' (littéralement: un lancement en douceur)".

La qualité des canaux proprement dits est du 420i, la qualité TV standard. Selon le porte-parole Chris Demeyere, la consommation, en fonction du taux d'animation de l'image, oscille entre 400 et 900 mégaoctets/heure.

La bande passante exigée avec le protocole http Live Streaming de WeePeeTV est d'1,5 à 2 mégabits/seconde, toujours selon Chris Demeyere.

Les utilisateurs d'Android doivent disposer au minimum de la version 4.01, et les adeptes d'Apple d'iOS 4 au moins. Sur l'ordinateur, WeePeeTV tourne tant sous MacOS que sous Windows. L'ostendaise WeePee New Media Ventures, l'entreprise à l'initiative de WeePeeTV, se qualifie de rivale de Telenet et Belgacom. En même temps, WeePee NMV considère son offre TV surtout comme une vitrine pour les services de commerce de gros qu'elle entend fournir à d'autres opérateurs. (BL)

En savoir plus sur:

Nos partenaires