La technologie vocale à la conquête de la Ford Focus

07/03/11 à 11:49 - Mise à jour à 11:49

Source: Datanews

En 2012, la nouvelle Ford Focus sera la première voiture européenne à être équipée de la technologie SYNC capable d'identifier pas moins de dix mille instructions.

La technologie vocale à la conquête de la Ford Focus

En 2012, la nouvelle Ford Focus sera la première voiture européenne à être équipée de la technologie SYNC capable d'identifier pas moins de dix mille instructions.

Voilà ce qu'on peut lire dans le journal The Sunday Times. SYNC est un système de loisirs et de connectivité piloté par la voix qui sera utilisé d'ici 2015 en 19 langues dans 2 millions de voitures.

L'avenir appartient au dialogue avec la voiture. En disant simplement avoir faim, le chauffeur verra aussitôt la voiture lui proposer les restaurants les plus proches. L'ordinateur embarqué orientera aussi le conducteur vers la station-service proche, lorsque le niveau de carburant sera faible, et enverra des signaux de détresse, si le chauffeur provoque un accident. Il pourra aussi fournir la réponse à la question souvent posée par les enfants quant à savoir si l'on est encore loin de la destination envisagée.

En intégrant la technologie vocale dans la voiture, les constructeurs souhaitent que les conducteurs soient moins distraits par la manipulation de boutons ou d'écrans. Cette technologie permettra aussi de commander le système de climatisation, les fonctions audio et de loisirs et le module de navigation. Par le biais de ports USB incorporés, il offrira aussi des connexions pour lecteurs MP3, cartes SD, RCA pour l'audio et la vidéo et Bluetooth pour la téléphonie main libre. En outre, SYNC pourra transformer la voiture en une borne WiFi mobile pour cinq internautes en même temps.

La technologie SYNC pourra identifier 10.000 instructions en 19 langues différentes, dont le français. D'autres constructeurs planchent également sur ce genre de technologie, mais ils ne sont pas encore aussi avancés que Ford, fait observer le journal. Reste à savoir si le système s'en tirera avec les accents des utilisateurs.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires