La technologie rend l'avion plus agréable

10/07/17 à 14:11 - Mise à jour à 14:11

Source: Datanews

Comme l'a encore démontré le scandale autour de l'interdiction d'ordinateur portable sur les vols vers les États-Unis, nous aimons voler avec nos gadgets. 98 pour cent des passagers prennent au moins un appareil électronique dans l'avion. C'est ce que révèle une étude réalisée pour le compte de SITA.

La technologie rend l'avion plus agréable

. © iStockphoto

70 pour cent des passagers emportent deux appareils électroniques ou davantage lorsqu'ils voyagent et 98 pour cent en embarquent au moins un. C'est ce que révèle une étude réalisée pour le compte de SITA, un fournisseur de technologie pour les aéroports et les compagnies aériennes. Il n'est donc sans doute pas étonnant que l'étude relève un taux de satisfaction supérieur lorsque les passagers utilisent les technologies de self-service telles que le check-in. Les chercheurs ont surtout noté des différences à trois niveaux : lors de l'attente à l'aéroport, sur le vol même et lors de l'attente des bagages après l'atterrissage. Les utilisateurs de gadgets technologiques seraient, en général, 8 pour cent plus satisfaits que les gens devant se passer de smartphone ou de tablette (ou de PS Vita).

Satisfaction des utilisateurs de technologie par rapport aux passagers qui la laissent à la maison

Satisfaction des utilisateurs de technologie par rapport aux passagers qui la laissent à la maison © SITA

L'étude note les principales différences en matière de satisfaction durant le "dwell time", c'est-à-dire le temps passé dans l'aéroport entre le contrôle d'identité et l'embarquement. Traditionnellement, l'aéroport est un endroit où l'on fait les boutiques ou l'on déguste une bière (onéreuse). Mais de plus en plus souvent, les voyageurs envoient des e-mails ou surfent sur Facebook. Ils recherchent donc toujours plus souvent une connexion wifi. Lorsqu'il est disponible, 52 pour cent des personnes interrogées déclarent utiliser le wifi de l'aéroport contre 44 pour cent qui préfèrent flâner dans les magasins. L'étude indique que l'utilisation du wifi serait encore plus importante si la procédure pour y accéder n'était pas aussi fastidieuse dans certains aéroports.

Les différentes méthodes offertes aux passagers pour réserver leur vol et effectuer le check-in.

Les différentes méthodes offertes aux passagers pour réserver leur vol et effectuer le check-in. © SITA

La biométrie

Autre nouvelle tendance intéressante notée par les chercheurs : le contrôle biométrique. Les contrôles de passeports, souvent associés à de longues files d'attente, obtiennent sans surprise l'un des scores de satisfaction les plus bas de l'étude. Parmi les personnes interrogées, 37 pour cent avaient déjà utilisé des contrôles d'identité automatisés, tels que les contrôles aux rayons X et les contrôles de passeports électroniques, lorsque ceux-ci étaient disponibles. Il s'agit surtout de jeunes voyageurs et de personnes qui prennent souvent l'avion et utilisent, par exemple, le "fast lane" payant.

L'étude établit, en outre, qu'une petite majorité des personnes interrogées, environ 57 pour cent, est ouverte à l'utilisation de plusieurs tokens biométriques permettant de traverser plus rapidement l'aéroport. Environ 33 pour cent se demandent, dans cette hypothèse, comment leur vie privée serait protégée.

L'étude SITA a été réalisée au deuxième trimestre de 2017 et a interrogé 7 031 personnes de 17 pays, ayant chacune pris l'avion au cours des trois derniers mois.

En savoir plus sur:

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos