'La technologie rapproche nos familles'

17/07/14 à 15:47 - Mise à jour à 15:47

Source: Datanews

Une étude européenne menée par Samsung entend réfuter la thèse selon laquelle la technologie nous rend asociaux. "Bien que nous utilisions chaque jour des appareils électroniques pendant près de huit heures, nos familles sont plus soudées que jamais."

'La technologie rapproche nos familles'

© Thinkstock

Une étude européenne menée par Samsung entend réfuter la thèse selon laquelle la technologie nous rend asociaux. "Bien que nous utilisions chaque jour des appareils électroniques pendant près de huit heures, nos familles sont plus soudées que jamais."

L'étude Samsung Techonomic Index, menée en collaboration avec Ipsos Mori, entend apporter un éclairage sur notre mode de vie, nos habitudes d'achat et nos façons de communiquer. En plus de révéler que les ménages possèdent en moyenne 18 appareils (dont deux téléviseurs et deux téléphones mobiles), elle montre que les consommateurs belges utilisent le plus souvent leur téléphone mobile - hormis les appels - pour envoyer des SMS (86 %), prendre des photos (34 %) et surfer sur Internet (24 %).

Des liens plus forts que jamais

Il suffit de regarder autour de soi dans la rue pour voir immédiatement plusieurs personnes accaparées par leur smartphone. Il est donc normal que l'on se demande si "la technologie nous rend asociaux".

Cette étude entend réfuter cette thèse. Presque deux tiers (64 %) des personnes interrogées indiquent en effet que la technologie (téléphones mobiles, réseaux sociaux, courrier électronique, etc.) les a davantage rapprochées de leur famille qu'elle ne les en a éloignées.

Les canaux que nous utilisons pour communiquer ont bien entendu radicalement changé. Si, il y a disons 20 ans, les lettres manuscrites, les cartes postales ou les conversations de vive voix étaient les formes de communication les plus courantes, on constate aujourd'hui que les appels téléphoniques, les SMS, les messageries instantanées et les réseaux sociaux se placent dans le top 5, avec les conversations de vive voix.

La majorité des Belges communiquent avec leur entourage direct par téléphone (81 %) et par SMS (74 %). Viennent ensuite les conversations de vive voix (70 %), les e-mails (46 %) et les réseaux sociaux (23 %). Les entretiens vidéo (6 %) et les messageries mobiles (9 %) gagnent clairement du terrain, même auprès de la population belge plus âgée, aux dépens des cartes postales (2 %) et des lettres manuscrites (1 %).

Un tiers (36 %) des parents européens communiquent par SMS avec leurs enfants ; 29 % utilisent le courrier électronique et 15 % des entretiens vidéo. Les enfants, quant à eux, communiquent avec leurs parents 85 % du temps par le biais de conversations téléphoniques.

Les Belges utilisent leur téléphone mobile le plus souvent pour envoyer des SMS et prendre des photos

Outre l'aspect communication, les appareils technologiques et domestiques sont le plus souvent utilisés à des fins de loisirs. Presque deux tiers des personnes interrogées (62 %) déclarent avoir déjà joué à un jeu ou téléchargé une appli divertissante ; un tiers (35 %) regardent régulièrement la télévision par Internet et 28 % lisent des livres, journaux et magazines sur une tablette.

Outre les appels, les Belges utilisent leur téléphone mobile le plus souvent pour envoyer des SMS (86 %), prendre des photos (34 %), surfer sur Internet (24 %), envoyer des e-mails (23 %) et visiter des sites de socialisation (21 %).

D'autre part, les hommes belges utilisent aussi leur téléphone mobile pour les applis (20,5 %) et les opérations bancaires (10,8 %), tandis que les femmes l'utilisent plus souvent pour les réseaux sociaux (24,6 %), les moteurs de recherche (8,7 %) et les vidéos (4,1 %).

Les Européens qui utilisent des appareils pour regarder la télévision, des vidéos ou des films le font en moyenne une heure et huit minutes par jour. Qui plus est, ils consacrent une heure et quatre minutes au téléchargement de films, 55 minutes à l'écoute de musique en ligne et 49 minutes au téléchargement de musique.

Autres faits frappants qui ressortent de cette étude :

• Les Européens dépensent en moyenne 573 euros par an en ordinateurs de bureau et portables ; 512 euros en télévision ; 390 euros en équipements de cuisine ; 385 euros en appareils d'entretien et 224 euros en téléphonie mobile.

• Une nouvelle tablette est le plus souvent achetée en cadeau ; un nouveau téléviseur ou GSM pour obtenir de meilleures performances ou parce que l'ancien ne fonctionne plus correctement. La décision d'acheter un nouvel appareil mobile peut aussi être motivée par le poids plus léger.

• La technologie a aussi un impact sur les relations interpersonnelles : les réseaux sociaux peuvent notamment contribuer à accroître les contacts avec l'entourage direct, même si 7 % des personnes interrogées indiquent aussi mettre fin à des relations par SMS, 17 % par entretien téléphonique et 3 % par e-mail.

• 17 % des femmes ayant participé à l'enquête jouent quotidiennement à des jeux sur leurs appareils mobiles et 26 % incitent d'autres personnes du ménage à en faire autant. Les femmes qui jouent à des jeux sur leur appareil mobile sont 11 % à y consacrer plus d'une heure, 21 % entre 30 et 60 minutes en moyenne par jour et 29 % de 15 à 30 minutes.

L'étude de Samsung se base sur une enquête menée en ligne auprès de 5.000 personnes âgées de 18 à 65 ans et réparties entre six pays européens (Royaume-Uni, France, Allemagne, Espagne, Italie et Belgique). Elle a été réalisée par le European Samsung Lifestyle Research Lab, en collaboration avec Ipsos Mori.

En savoir plus sur:

Nos partenaires