La technologie moderne au service du projet 'Fiere Dijle' consacré à Damien

01/12/09 à 10:40 - Mise à jour à 10:39

Source: Datanews

Dans le cadre du projet 'Fiere Dijle' en l'honneur de la béatification du Père Damien, 25 petits bateaux à haute technologie descendront la Dyle de Louvain à Tremelo.

Dans le cadre du projet 'Fiere Dijle' en l'honneur de la béatification du Père Damien, 25 petits bateaux à haute technologie descendront la Dyle de Louvain à Tremelo.

Lorsque Jozef De Veuster (qui allait devenir le Père Damien) se rendit à Hawaï au milieu du 19ème siècle, il n'était évidemment pas encore question d'iPhone, de TomTom ou d'écran plat. Mais il montra beaucoup d'intérêt aux développements technologiques de son époque. C'est ainsi qu'avant même que Graham Bell n'invente le téléphone, De Veuster fit installer des lignes téléphoniques sur l'île de Molokaï.

La Chambre flamandes ingénieurs a donc eu l'idée de clôturer l'année Damien les 16 et 17 avril par un spectacle touristique, durant lequel 25 petits bateaux bourrés de technologies multimédias descendront la Dyle. Chacun de ces 'petits îlots sans équipage' présentera un épisode de la vie de Damien. Les petits bateaux mis à disposition par l'organisation supporteront WiFi, 3G et Bluetooth et seront équipés de moteurs électriques, de deux PC, d'une batterie d'une autonomie de 5 heures au moins, de deux webcaméras, de voyants LED, de deux caméras HD (pour envoyer des images détaillées) et de deux écrans vidéo.

Comme les bateaux sans équipage seront pilotés via l'internet, ils offriront théoriquement pas mal de possibilités. C'est ainsi que les nombreux ports USB des PC (jusqu'à 240) pourront par exemple être utilisés pour créer des détails en miniatures ou pour mettre en oeuvre une forme d'interactivité avec les spectateurs.

Finalement, le but est que les personnes présentes puissent suivre tout ce qui se passe sur les bateaux via leur appareil mobile ou leur console de jeux portable. "Les appareils équipés de WiFi pourront par exemple recevoir une série de photos ou des informations supplémentaires dès qu'un bateau passera devant eux", déclare l'organisateur Jaak Geens. "Autre possibilité: nous inviterons des personnalités à prononcer des discours qui seront projetés sur les écrans des bateaux, mais aussi sur ceux des appareils des spectateurs."

Ce sont les concepteurs qui détermineront jusqu'où iront le sens du détail et l'interactivité des bateaux. Il s'agira d'élèves créatifs d'écoles techniques, d'instituts supérieurs et d'universités. Et c'est là que le bât blesse quelque peu car lors de la présentation du projet 'Fiere Dijle', les enseignants ont fait savoir que les délais étaient très courts et qu'il ne serait donc pas simple de rendre les petits bateaux à ce point intéressants. "La plupart des élèves sont occupés à travailler sur leur mémoire de fin d'études et n'ont donc guère le temps de se lancer dans un autre projet aussi passionnant qu'il soit", expliquaient certains d'entre eux. Il en va de même pour les applications pour GSM. La diffusion vidéo est elle déjà au point, "mais qui va créer les applications? Et quand?"

Jaak Geens est bien conscient que le temps est compté, mais il considère Fiere Dijle plutôt comme une plate-forme de prototypage rapide, comme une plate-forme de test de nouveautés d'accès facile. Le projet est organisé par la chambre des ingénieurs flamande, le portail des ingénieurs K VIV, le Brabant Flamand et les communes concernées. L'organisation table sur un coût de 300.000 euros, mais peut déjà compter sur la participation d'importants sponsors tels Dexia et la Loterie Nationale.

Nos partenaires