La technologie fait grossir

23/08/12 à 12:18 - Mise à jour à 12:18

Source: Datanews

La technologie de l'information et de la communication peut certes améliorer notre qualité de vie, mais le temps que nous passons devant l'écran, est un facteur important dans le phénomène toujours plus aigu de l'obésité. La cellule de réflexion américaine The Milken Institute a établi une corrélation entre l'adoption de la technologie et la croissance du problème mondial de l'obésité. Cette conclusion découle d'une étude effectuée sur le surpoids dans 27 pays développés. Pour chaque hausse d'investissement de 10 pour cent dans l'ICT, le nombre de personnes obèses croît d'1,4 pour cent. Pour un pays comme les Etats-Unis comptant 300 millions d'habitants, cela fait 4,2 millions de personnes en surcharge pondérale.

La technologie fait grossir

La technologie de l'information et de la communication peut certes améliorer notre qualité de vie, mais le temps que nous passons devant l'écran, est un facteur important dans le phénomène toujours plus aigu de l'obésité. La cellule de réflexion américaine The Milken Institute a établi une corrélation entre l'adoption de la technologie et la croissance du problème mondial de l'obésité. Cette conclusion découle d'une étude effectuée sur le surpoids dans 27 pays développés.

Pour chaque hausse d'investissement de 10 pour cent dans l'ICT, le nombre de personnes obèses croît d'1,4 pour cent. Pour un pays comme les Etats-Unis comptant 300 millions d'habitants, cela fait 4,2 millions de personnes en surcharge pondérale.

"La cause principale est à chercher dans notre société de la connaissance", indiquent les enquêteurs. "Le passage à notre économie basée sur l'information a fait en sorte non seulement que nous consommons toujours plus de repas tout préparés, mais aussi que nous passons sans cesse plus de temps devant un écran, soit pour regarder la télévision, soit pour travailler, soit pour jouer à des jeux électroniques, soit encore pour communiquer avec d'autres. Cela a à son tour comme conséquence que nous brûlons moins d'énergie, alors même que nous grignotons toujours plus."

Mais l'impact du progrès technologique n'est pas aussi important partout. En France par exemple, il n'y a qu'une corrélation limitée entre d'une part les iPad et autres Playstations et d'autre part l'augmentation de l'obésité. Et ce pour la simple raison que les Français mangent des portions nettement plus réduites que les Américains, Mexicains et Australiens.

Une bonne nouvelle pour terminer. Dans les pays où l'on investit beaucoup dans l'ICT, chaque augmentation d'1 pour cent du groupe des actifs physiques évite une hausse du nombre de personnes obèses de 0,2 pour cent.

Nos partenaires