La technologie de la taxe au kilomètre présentée en Belgique

22/04/10 à 15:37 - Mise à jour à 15:37

Source: Datanews

Le péage électronique et la taxe au kilomètre, tout cela va nous arriver aussi.

Le péage électronique et la taxe au kilomètre, tout cela va nous arriver aussi. Un groupe belge d'entreprises et d'organisations vient dans ce but de présenter une plate-forme technologique.

Un groupe d'entreprises, dont IBM, NXP, Mobistar, Touring, Volvo, Transport & Mobility Leuven et Magicview, ont présenté à Bruxelles un échantillon d'une technologie de pointe belge. Il s'agit en l'occurrence d'une plate-forme intelligente autorisant toute une série de solutions de mobilité, comme le télépéage et l'e-call (un appel d'urgence en cas d'accident par exemple).

Les voitures doivent à cette fin être équipées d'une puce développée par NXP, qui combine la détermination de l'emplacement et la communication sans fil. La puce reçoit les signaux des satellites GPS et détermine ainsi l'emplacement de la voiture. En cas d'urgence, le système peut aussi envoyer un 'emergency call' (e-call), ce qui permet d'avertir rapidement les services de secours et d'informer les autres conducteurs de l'accident et des files éventuelles. Le dispatching des signaux e-call se fait par Touring.

Pour une taxe au kilomètre intelligente, la détermination continuelle de l'emplacement de la voiture est transmise via le réseau GPRS mobile de Mobistar à IBM, où les coordonnées GPS sont reliées aux routes et où le prix est calculé. Voilà qui devrait à l'avenir permettre à chaque conducteur de payer un montant "correct" pour utiliser avec son véhicule le réseau routier.

Outre le péage électronique et l'e-call, d'autres applications sont aussi possibles comme par exemple le signalement de places de parking disponibles dans une ville, le paiement de ces places de parking et un système d'assurance 'pay-as-you-drive'.

Les représentants du secrétaire d'Etat pour la Mobilité Schouppe, de la ministre flamande Crevits et de la ministre bruxelloise Grouwels ont indiqué qu'une solution européenne en matière de péage électronique est nécessaire. Danny Smagghe, porte-parole de Touring, déclare pour sa part que Touring consultera ses membres à ce propos et suggère la tenue d'une consultation populaire, "comme dans le cas du Lange Wapper à Anvers".

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires