La tablette n'est pas un bon cadeau de fin d'année. Voici pourquoi.

18/12/2013 - 13:34

La tablette est l’un des gadgets que l’on va irrémédiablement retrouver sous le sapin à Noël. Pourtant, l’utilisation démesurée de cet appareil peut avoir des conséquences négatives, affirment les experts: “La tablette en tant que substitut de l’ordinateur de bureau ou portable? Ce n’est pas une bonne idée.”

Thinkstock

Nombre d’enfants et d’adolescents utilisent la tablette surtout pour jouer. La pédopsychiatre Delphine Jacobs de la KU Leuven plaide toutefois pour une durée d’utilisation d’une heure par jour maximum. “Cette restriction ne pourra que profiter à la santé physique et au développement global des enfants”, affirme-t-elle.

L’électronique stimule en effet insuffisamment le développement global des enfants, selon Jacobs: “Il n’y a pas le moindre lien avec les aptitudes sociales. Ce que l’on apprend sur ce genre d’appareils, n’est pas transposable à la complexité des véritables relations sociales. Les enfants ont besoin de mouvements et de jeux (en commun) pour parcourir correctement toutes les phases de leur développement. Le jeu électronique peut être une composante d’une gestion variée des loisirs, sans plus.”

Le monde virtuel pose peu d’exigences sociales
Ce sont surtout les enfants vulnérables qui ressentent les influences négatives: “Sont vulnérables surtout les enfants qui disposent de moins d’aptitudes sociales et qui peuvent s’occuper moins valablement par eux-mêmes. Ils s’enferment alors plus facilement dans un monde virtuel. Ils le font car ce monde leur pose peu d’exigences sociales et parce qu’il leur offre des loisirs passifs demandant peu d’apport créatif personnel”.

La tablette est aussi néfaste pour la nuque et le dos, prétend la kinésithérapeute Barbara Cagnie de l’UGent: “Le danger réside dans la taille de la tablette. Une étude a en effet démontré que l’utilisation d’une tablette provoque une flexion abusive de la tête, ce qui entraîne une forte pression et tension sur les muscles cervicaux. L’utilisation de la tablette engendre aussi des positions extrêmes des poignets, principalement quand, lors de la frappe d’un texte, la tablette est maintenue d’une seule main pour former une espèce de pincette, alors que l’autre main s’active à l’écran.”

Utilisez un porte-tablette ou un étui
“L’on ne connaît encore que peu de choses sur les conséquences précises des tablettes à plus long terme”, poursuit Cagnie. “L’on peut cependant réduire les risques de développement de maux en déposant la tablette sur une table et non pas sur les genoux ou en la tenant en main. Il faut privilégier aussi l’utilisation d’un porte-tablette ou d’un étui qui permet un meilleur angle de vision.”

‘Pas un substitut de valeur au PC ou à l’ordinateur portable’
La tablette ne pourra non plus jamais répondre aux principes ergonomiques, estime la kinésithérapeute: “Voilà pourquoi la variation dans le maintien, et le mouvement jouent un rôle important pour éviter la surcharge, alors que l’utilisation prolongée de la tablette doit aussi être prohibée. La tablette en tant que substitut de l’ordinateur de bureau ou portable? Ce n’est pas une bonne idée.” (MI)

Les infos de DataNews aussi via Facebook

Plus sur:

   

Réagir

 

Whitepapers

 
 
 

Nous vous recommandons aussi