La startup gantoise CoScale recueille 1,5 million d'euros

19/03/14 à 09:20 - Mise à jour à 09:20

Source: Datanews

Gimv, Qbic et SOFI investissent chacun 0,5 million d'euros dans CoScale, une spin-off de l'Universiteit Gent dans le domaine de l'IT operations analytics.

La startup gantoise CoScale recueille 1,5 million d'euros

Gimv, Qbic et SOFI investissent chacun 0,5 million d'euros dans la startup CoScale. CoScale a été fondée en 2013 sous la forme d'une émanation (spin-off) de l'Universiteit Gent et a mis au point un logiciel breveté dans le domaine de l'IT operations analytics. CoScale relie ainsi le contrôle des applications et des infrastructures par le truchement d'un logiciel auto-développé avec un modèle statistique mathématique qui assure la corrélation. "Il y a déjà un grand nombre d'outils disponibles, mais qui sont souvent si techniques et complexes qu'ils ne peuvent être utilisés que par quelques personnes seulement au sein d'une organisation", avait expliqué en novembre dernier déjà à Data News le managing director Stijn Hanssens. Il avait alors ajouté que la startup était à la recherche d'un million d'euros au moins de financement complémentaire. Cet objectif est donc à présent atteint.

Argent belge

Grâce à cette phase d'investissement, CoScale démontre qu'il est tout à fait possible de récolter plus d'un million d'euros dans notre pays. Concrètement, un demi-million d'euros a été investi respectivement par le Gimv Arkiv Tech Fund II, le Qbic Arkiv Fund et le fonds SOFI II, à savoir le Spin-Off Financieringsinstrument pour lequel la Flandre avait mis en oeuvre une suite en 2013. Les chercheurs peuvent s'y tourner pour des participations en capital ou pour des prêts convertibles d'un montant d'1 million d'euros maximum, mais aussi pour de petits prêts de démarrage allant jusqu'à 50.000 euros. La coordination de ce fonds est du reste prise en charge par la Vlaamse investeringsmaatschappij PMV. Gimv et le Gimv Arkiv Tech Fund II avaient plus tôt cette année aussi investi dans Itineris et Luciad.

Ambitions internationales

Immoweb, Twoo et Telenet utilisent actuellement déjà la technologie de CoScale. Grâce à cette phase de financement, l'entreprise entend se focaliser sur la poursuite de la commercialisation du produit, tout en continuant d'investir dans la recherche et le développement. Pour CoScale, la Belgique est de toute façon trop petite, avait-on appris l'an dernier déjà. "Nous visons principalement l'Europe et par après, nous voulons aussi nous lancer aux Etats-Unis", avait-on à l'époque déclaré chez CoScale.

En savoir plus sur:

Nos partenaires