La SNCB pense à Win

18/02/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

Cela fait un certain temps déjà que Belgacom a mis Win en vente. Aujourd'hui, Syntigo, la filiale télécom et informatique de la SNCB, examine également le dossier.

Cela fait un certain temps déjà que Belgacom a mis Win en vente. Aujourd'hui, Syntigo, la filiale télécom et informatique de la SNCB, examine également le dossier.

Voilà ce qu'on pouvait lire dans le journal Le Soir de ce week-end. Selon une source proche du conseil d'administration, Syntigo a aussi décidé de demander à Belgacom un mémorandum sur la cession de Win. Il y encore trois autres candidats dans la course pour Win: le groupe informatique sud-africain Dimension Data, l'entreprise wallonne Tecteo et le groupe des trois investisseurs wallons que sont Pierre Rion, Laurent Minguet et Eric Mestdagh.

Win a été fondée en 1998 afin de mettre la région wallonne sur internet. Belgacom l'emporta à l'époque face au tandem France Telecom-Telindus. Fin de l'an dernier, Marie-Dominique Simonet, ministre wallonne des sciences, de la recherche et des nouvelles technologies, affirma qu'elle voulait sanctionner financièrement Belgacom pour ne pas respecter ses engagements vis-à-vis de Win. Aux termes du contrat, Win devait en effet proposer pour la fin 2006 des services internet à plus de 4.000 PME. Aujourd'hui, Win compte 300 clients (surtout des grands). Le gouvernement wallon entend par conséquent faire saisir la garantie de 3,7 millions d'euros déposée par Belgacom lors de la signature du contrat.

Win occupe quelque 70 employés et avait enregistré un chiffre d'affaires de 17,5 millions d'euro en 2006. Elle est rentable depuis 2005.

Nos partenaires