La SNCB n'installera pas elle-même l'internet sans fil

26/10/09 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

"La SNCB n'installera pas elle-même l'internet sans fil dans ses trains et ne le commercialisera pas non plus". Voilà la réponse donnée par le ministre en charge des entreprises de l'Etat, Steven Vanackere, à une demande écrite à la Chambre.

"La SNCB n'installera pas elle-même l'internet sans fil dans ses trains et ne le commercialisera pas non plus". Voilà la réponse donnée par le ministre en charge des entreprises de l'Etat, Steven Vanackere, à une demande écrite à la Chambre.

L'installation de l'internet sans fil pourra éventuellement se faire par le biais de partenaires "si cela peut être organisé de manière financièrement non risquée pour la SNCB", réagit le ministre Vanackere à la demande écrite du parlementaire Peter Logghe (Vlaams Belang).

L'installation de l'internet sans fil exigerait en effet des investissements et des efforts de maintenance substantiels de la part de la SNCB. "La SNCB est convaincue que les voyageurs ne sont pas prêts à contribuer suffisamment pour couvrir les frais d'investissements et de maintenance", ajoute Vanackere. D'une étude que la SNCB a fait exécuter en mars 2008, il ressort que "l'internet embarqué" demeure un besoin secondaire. Les services télécoms ne font pas non plus partie des tâches de base de la SNCB.

Nombre d'utilisateurs professionnels disposent en outre déjà de la possibilité de lire leurs mails et d'y répondre de manière mobile grâce à leur téléphone intelligent par exemple. Divers opérateurs télécoms proposent dès à présent des produits et des services permettant également la connexion mobile de l'ordinateur à l'internet. La qualité de cette connexion dépend cependant des investissements des opérateurs dans leur infrastructure et leur réseau. "La SNCB insiste encore sur le fait que la qualité de leur signal le long des voies de chemins de fer doit être améliorée", selon Vanackere.

Source: Belga

Nos partenaires