La SNCB impute la fuite de données à une erreur humaine

04/01/13 à 14:09 - Mise à jour à 14:09

Source: Datanews

Les représentants de la société des chemins de fers belges, la SNCB, qui auront ce vendredi un entretien avec la Commission de protection de la vie privée suite à la fuite de données, allégueront très probablement une erreur humaine comme cause de la divulgation. Voilà ce qu'annonce La Libre Belgique.

La SNCB impute la fuite de données à une erreur humaine

© Belga

Les représentants de la société des chemins de fers belges, la SNCB, qui auront ce vendredi un entretien avec la Commission de protection de la vie privée suite à la fuite de données, allégueront très probablement une erreur humaine comme cause de la divulgation. Voilà ce qu'annonce La Libre Belgique. Selon le journal, une enquête interne menée par la SNCB révélerait une diffusion accidentelle des données de quelque 700.000 usagers. Jusqu'à présent, la Commission a déjà reçu 1.700 plaintes ou demandes d'information de la part des clients concernés. Après la fuite de données, la SNCB a fait exécuter un audit pour en connaître la cause. Les résultats de cette enquête seront présentés ce vendredi.

Selon La Libre Belgique, l'on aurait entre-temps identifié un employé qui n'aurait pas eu de mauvaises intentions, mais qui aurait poussé "au mauvais moment sur le mauvais bouton".(Belga/EE)

En savoir plus sur:

Nos partenaires