La sécurité des données intégrée à la puce

10/04/06 à 00:00 - Mise à jour à 09/04/06 à 23:59

Source: Datanews

IBM a trouvé une façon de crypter des données dans un microprocesseur. Les données seraient ainsi sécurisées lorsqu'elles se déplacent dans la puce. La nouvelle technologie a été baptisée 'Secure Blue'.

Selon IBM, Secure Blue protégerait les données sur le matériel, lorsqu'elles se déplacent dans le processeur. Voilà ce qu'annonce le site d'actualité Cnet. En ajoutant plusieurs circuits à un microprocesseur, le cryptage s'effectue "en passant". Dans la mémoire RAM également, les données continueraient d'être protégées. Le cryptage ne disparaîtrait qu'à l'affichage des données.IBM envisage de nombreuses possibilités pour sa technologie auto-développée. Comme elle est basée sur le processeur, elle peut être utilisée dans les lecteurs de supports portables, PDA, GSM ou ordinateurs portables. En cas de perte ou de vol de ces appareils, les données y sont ainsi mieux sécurisées. Big Blue pense aussi à des applications s'adressant aux fournisseurs de contenu. Le digital rights management (DRM), la gestion des droits sur le contenu numérique, recevrait ainsi un soutien technologique. Selon IBM, Secure Blue irait nettement plus loin et serait présent de manière beaucoup plus permanente que le Trusted Platform Module (TPM) existant. Cette technologie se charge à présent déjà de la sécurité de l'information stockée.IBM déclare que Secure Blue est compatible avec tout type de processeur. Aucune négociation n'aurait cependant encore été menée avec d'autres fabricants de processeurs, tels Intel ou AMD.

Nos partenaires