La sécurité de l'Etat reçoit des informations de Prism

11/06/13 à 10:42 - Mise à jour à 10:42

Source: Datanews

La sécurité de l'Etat belge obtient indirectement des informations de Prism. Aux Pays-Bas également, le service secret peut solliciter rapidement et simplement des informations auprès d'entreprises internet.

La sécurité de l'Etat reçoit des informations de Prism

© Thinkstock

La sécurité de l'Etat belge obtient indirectement des informations de Prism. Aux Pays-Bas également, le service secret peut solliciter rapidement et simplement des informations auprès d'entreprises internet.

Plusieurs sources prétendent dans le journal De Standaard que les services de renseignements belges échangent des informations avec leurs collègues américains. Il en résulte que des informations en provenance de Prism arrivent en Belgique. Le chercheur Mathias Vermeulen déclare au journal qu'il ne s'agit toutefois pas d'un accès direct aux réseaux sociaux et à l'e-mail.

Alain Winants, administrateur général de la sécurité de l'Etat, s'abstient de tout commentaire à ce propos dans De Standaard, mais affirme quand même qu'il n'existe pas un système tel que Prism en Belgique.

Aux Pays-Bas également, l'Algemene Inlichtingen- en Veiligheidsdienst (AIVD) recevrait des informations de Prism. Voilà ce qu'on peut lire dans le journal De Telegraaf par la voix d'un agent anonyme de ce service. Les grands services internet commerciaux se verraient contraints de fournir une application donnant accès à certaines informations.

Ce qui est intéressant à savoir, c'est que des entreprises néerlandaises seraient également impliquées. Cela s'effectue par requête. Sinon, l'AIVD a recours à un agent au sein de l'entreprise pour ensuite accéder aux données voulues, selon De Telegraaf.

Prism est un système américain permettant au service de sécurité NSA d'avoir accès aux données d'utilisateurs de divers services internet, notamment Skype, Facebook, Google, Microsoft et Apple. L'homme qui avait dévoilé toute cette affaire la semaine dernière, avait fui à Hong Kong, où il a entre-temps disparu.

Nos partenaires