La Russie exige que Telegram soit exclu des magasins d'applis

30/05/18 à 13:08 - Mise à jour à 13:07

Source: Datanews

Le régulateur télécom russe Roskomnadzor a demandé à Apple et à Google de retirer le service de messagerie Telegram de leurs magasins d'applis.

La Russie exige que Telegram soit exclu des magasins d'applis

© REUTERS

La Russie est depuis tout un temps déjà brouillée avec Telegram, un service de messagerie comparable à WhatsApp par exemple. Le service a été banni dans ce pays, parce qu'il refusait ou était dans l'impossibilité de transférer ses clés de cryptage aux autorités russes. Un juge avait banni Telegram en avril et depuis lors, le régulateur/censeur Roskomnadzor tente de bloquer l'appli dans toute la Russie.

Or voici maintenant que l'instance publique demande à Apple et à Google de retirer l'appli de leurs magasins. Elle exige que les deux géants technologiques stoppent l'envoi de notifications 'push' aux utilisateurs russes de Telegram.

Dans un courrier, Roskomnadzor révèle ce qui se passera, si les deux entreprises n'obtempèrent pas. Le régulateur a déjà démontré qu'il peut aller assez loin dans le blocage de l'appli. C'est ainsi que pas moins de 16 millions d'adresses IP, dont un tas de Google Cloud et AWS, ont été brièvement bloquées, parce qu'elles étaient utilisées par Telegram (et par toute une série d'autres sites web ordinaires).

Officiellement, Telegram serait bloqué, parce que des organisations terroristes l'utiliseraient pour communiquer. Des activistes politiques interprètent cependant ce bannissement comme une manière d'atteindre les adversaires de Poutine, qui utiliseraient notamment Telegram pour organiser des manifestations par exemple.

En savoir plus sur:

Nos partenaires