La Russie accorde un délai aux entreprises technologiques pour se conformer à sa nouvelle loi sur les données

01/09/15 à 12:59 - Mise à jour à 12:59

La Russie a accordé plus de temps aux grandes entreprises technologiques, dont Facebook, Google et Twitter, pour satisfaire à une nouvelle loi stricte sur les données.

La Russie accorde un délai aux entreprises technologiques pour se conformer à sa nouvelle loi sur les données

© Reuters

A partir de ce mardi, une nouvelle loi entre en vigueur en Russie. Elle stipule que dorénavant, toutes les données des utilisateurs russes doivent être stockées en Russie.

Mais les autorités russes accordent donc un délai aux entreprises internet. Il n'y aura pas de contrôle avant janvier 2016 pour savoir si les entreprises se conforment réellement aux nouvelles règles, indiquait le Wall Street Journal hier lundi.

L'on ne sait pas encore clairement si les entreprises technologiques respecteront les nouvelles règles car Facebook, Google et Twitter n'ont pas encore annoncé leur intention d'installer des centres de données en Russie. Cette dernière se veut compréhensive. 'Nous comprenons que les multinationales, ayant des filiales dans le monde entier, aient besoin de plus de temps pour prendre une décision', déclare un porte-parole du contrôleur russe Roskomnadzor.

Selon ce dernier, la loi est entrée en vigueur, afin que les Russes bénéficient de plus de confidentialité. Mais les esprits critiques affirment de leur côté qu'il s'agit là d'une porte dérobée pour mieux espionner les citoyens. Par cette mesure, le pays exercerait en outre un contrôle accru sur les médias sociaux.

Provisoirement, rien ne permet d'affirmer que les géants internet se plieront à ce que veut la Russie. L'année dernière encore, les entreprises s'étaient opposées à une requête similaire de la part du Brésil. Installer de nouveaux centres de données 'coûterait des centaines de millions de dollars', y avait-on déclaré à l'époque.

En savoir plus sur:

Nos partenaires