La Roumanie exige que Nokia rembourse l'aide d'Etat reçue

30/09/11 à 12:49 - Mise à jour à 12:49

Source: Datanews

Après l'annonce faite par le fabricant finlandais de GSM Nokia de son intention de fermer son usine en Roumanie au bout de trois ans, ce pays exige que Nokia lui rembourse l'aide qu'il lui a allouée.

La Roumanie exige que Nokia rembourse l'aide d'Etat reçue

Après l'annonce faite par le fabricant finlandais de GSM Nokia de son intention de fermer son usine en Roumanie au bout de trois ans, ce pays exige que Nokia lui rembourse l'aide qu'il lui a allouée. Il s'agit au minimum d'une partie des 20 millions d'euros par lesquels Nokia avait à l'époque été amenée à délocaliser son usine de Bochum en Allemagne vers Cluj en Roumanie.

Les autorités locales et nationales roumaines ont injecté des millions dans la création de l'infrastructure requise par l'usine de Nokia. Elle est en effet installée sur d'anciens champs dépourvus à l'époque d'accès à l'eau et à l'électricité. Voilà pourquoi, l'on va examiner dans quelle mesure Nokia a respecté ses engagements vis-à-vis des autorités roumaines et le cas échéant combien d'argent l'Etat roumain peut exiger en retour de l'entreprise.

Nokia a annoncé ce jeudi vouloir supprimer 3.500 emplois en Roumanie, Allemagne et aux Etats-Unis. L'entreprise va aussi passer au crible ses filiales en Finlande, en Hongrie et au Mexique et s'attend à ce que d'autres postes de travail disparaissent à partir de l'année prochaine. En avril dernier, 4.000 emplois avaient déjà été supprimés et 3.000 sous-traités au groupe de consultance Accenture pour le développement du logiciel Symbian, l'actuel système d'exploitation de Nokia. L'année précédente, c'étaient 1.800 postes de travail qui passaient à la trappe.

La réorganisation s'inscrit dans un changement stratégique en vue de réduire les coûts. Le plan de restructuration devrait être entériné fin 2012.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires