La réserve réelle sur le marché du travail IT réduite à moins de 1.000

11/06/08 à 14:00 - Mise à jour à 13:59

Source: Datanews

6.500 emplois IT supplémentaires entre mai 2007 et mai 2008, et 14.250 places vacantes sur le marché de l'emploi ICT. Ajoutez-y d'autre part les 4.000 chercheurs d'emploi IT environ répertoriés par le VDAB (le pendant flamand du Forem et d'Actiris) et vous vous demanderez pourquoi le nombre de places vacantes et celui des chercheurs d'emploi IT ne diminuent pas. Agoria, le VDAB et Cevora se sont penchés sur le sujet. En fin de compte, il subsisterait moins de 1.000 véritables chercheurs d'emploi IT.

6.500 emplois IT supplémentaires entre mai 2007 et mai 2008, et 14.250 places vacantes sur le marché de l'emploi ICT. Ajoutez-y d'autre part les 4.000 chercheurs d'emploi IT environ répertoriés par le VDAB (le pendant flamand du Forem et d'Actiris) et vous vous demanderez pourquoi le nombre de places vacantes et celui des chercheurs d'emploi IT ne diminuent pas. Agoria, le VDAB et Cevora se sont penchés sur le sujet. En fin de compte, il subsisterait moins de 1.000 véritables chercheurs d'emploi IT.

La fédération du secteur technologique Agoria, l'office flamand de la formation professionnelle et de l'emploi VDAB et l'institut de formations Cevora ont analysé conjointement l'étrange disparité entre le nombre d'emplois IT disponibles et le nombre de chercheurs d'emploi IT. Ils ont par conséquent examiné à la loupe, l'an dernier, le groupe des 3.716 chercheurs d'emploi qui s'étaient inscrits fin août 2007.

Cet examen avait un double objectif. D'une part, le but était d'aider les chercheurs d'emploi aux compétences requises à trouver du travail. D'autre, il s'agissait d'épurer les statistiques en vérifiant si tous les chercheurs d'emploi inscrits avaient bien le profil IT.

Des 3.716 chercheurs d'emploi inscrits ayant un profil IT, il y en avait 1.206 qui avaient trouvé un travail fin décembre 2007, soit 32 pour cent. 608 n'étaient plus disponibles pour le marché du travail, 268 étaient occupés à autre chose (par exemple une formation), 251 n'étaient pas accessibles et pour 421 profils, la spécialisation ICT avait été supprimée après un entretien exploratoire. Après avoir effectué un petit calcul, il ne restait donc que 962 chercheurs d'emploi ICT, soit 26 pour cent du nombre total examiné.

Le nombre de places vacantes demeure de ce fait nettement plus important que la réserve réelle sur le marché du travail IT. "Des formations complémentaires demeurent donc nécessaires", déclare-t-on au VDAB. Voilà pourquoi on fait appel notamment à Cevora.

Agoria va inciter ses membres à mentionner davantage leurs places vacantes auprès des services de placement. Dans ce but, un nouveau site web a été développé qui transfèrera ces places vacantes d'une pression sur un bouton vers le VDAB (Flandre), le Forem (Wallonie) et Actiris (Bruxelles). Ce site web sera disponible à partir du 15 juin sur www.idoceo.be/ictjob. Agoria estime en outre que les entreprises doivent assumer leurs responsabilités en vue de permettre à leurs employés d'évoluer vers des profils très recherchés (architecte ICT, 'ICT project manager', ...).

Nos partenaires