La réplique d'un ancien violon Stradivarius émet le même son que l'authentique

15/12/11 à 12:07 - Mise à jour à 12:07

Source: Datanews

Un groupe de chercheurs américains a fabriqué une copie quasiment exacte d'un antique violon Stradivarius à l'aide d'un scanner CAT.

La réplique d'un ancien violon Stradivarius émet le même son que l'authentique

Un groupe de chercheurs américains a fabriqué une copie quasiment exacte d'un antique violon Stradivarius à l'aide d'un scanner CAT.

Le radiologue Steven Sirr a utilisé un scanner CAT (Computed Axial Tomography) sur un instrument vieux de 307 ans pour en percer les mystères. Il a découvert ainsi un tas de détails encore inconnus et a ensuite fourni le scan CAT à un ami luthier. Ensemble, ils ont réalisé d'autres scans d'anciens instruments.

Ces scans montraient des trous de ver, des mini-fissures, des déformations et d'autres petits dégâts responsables du son unique produit par les instruments scannés. Finalement, ils ont emprunté à la Library of Congress un Stradivarius de 1704, un exemplaire qui portait encore en son sein l'étiquette originale du luthier italien réputé.

En scannant ce violon, ils ont déterminé notamment la densité du bois utilisé, une opération qui n'aurait pas été possible sans démanteler le précieux instrument. Avec les données fournis par les scans, ils en fabriquèrent une "copie quasiment exacte". Une machine CNC (computer numerical control) débita les divers composants du violon qui furent ensuite assemblés et vernis à la main.

Jusqu'à présent, trois modèles ont été réalisés et, selon Steven Sirr, ces 'répliques' se caractérisent par une qualité sonore étonnamment semblable à celle de l'instrument original. Avec cette technique, les musiciens pourraient utiliser des instruments 'classiques' qui, en raison de leur rareté, sont entre-temps devenus inabordables. Cette année encore, un violon Stradivarius a été vendu pour le montant record de 11 millions d'euros.

En savoir plus sur:

Nos partenaires