'La remarque du directeur d'Apple sur le marché chinois transgresse les règles'

26/08/15 à 13:08 - Mise à jour à 13:08

La remarque faite lundi à la station d'infos CNBC par Tim Cook, le CEO d'Apple, à propos des ventes d'iPhone en Chine, va probablement à l'encontre des règles appliquées par la Securities and Exchange Commission (SEC) américaine.

'La remarque du directeur d'Apple sur le marché chinois transgresse les règles'

© Reuters

Lundi dernier, Cook a adressé un courriel à Jim Cramer, présentateur à la CNBC, dans lequel il indiquait qu'Apple faisait de très bonnes affaires en Chine. Il envoya ce mail suite aux rudes coups encaissés à la Bourse par son entreprise, tout comme beaucoup d'autres firmes technologiques d'ailleurs. L'action d'Apple avait cédé 10 pour cent de sa valeur.

Cramer a lu le mail à la TV, à la suite de quoi le cours de l'action Apple est reparti vers le haut. Tout semble indiquer que Cook a ainsi manipulé le cours de l'action de sa société, ce qui est prohibé. Il est en effet interdit à des managers de partager des informations sensibles concernant leur entreprise avec des tiers, sauf si cela se passe simultanément en public, comme dans le cas d'une conférence de presse ou d'un communiqué de presse. Pour l'instant, même un tweet peut être considéré comme une annonce publique, mais pas un courriel adressé à un analyste boursier.

Selon des juristes, cités par MarketWatch, le contrôleur boursier SEC va certainement ouvrir une enquête. En plus d'être un gourou boursier à la TV, Cramer est aussi investisseur dans un fonds qui détenait en tout cas jusqu'il y a peu également des actions Apple dans son portefeuille, ce qui rend l'affaire d'autant plus compliquée.

Source: Automatiseringgids

En savoir plus sur:

Nos partenaires