La Région de Bruxelles-Capitale envisage de créer une taxe CO2 sur les PC (update)

01/04/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

La Région de Bruxelles-Capitale envisage de taxer les PC sur leurs émissions de CO2. Cette taxe serait imposée non seulement aux entreprises, mais aussi aux particuliers.

La Région de Bruxelles-Capitale envisage de taxer les PC sur leurs émissions de CO2. Cette taxe serait imposée non seulement aux entreprises, mais aussi aux particuliers.

Les PC et les ordinateurs en général ne sont pas si inoffensifs qu'il n'y parait sur l'environnement, même en état de veille, selon certaines études portant sur leur consommation énergétique. Si l'on y associe le désir de la Région de réduire les émissions de CO2 sur son territoire, voilà qui alimente l'idée circulant actuellement au sein du gouvernement bruxellois d'imposer une taxe CO2 sur les PC. Concrètement, pour le calcul de cette taxe pour les entreprises, il serait tenu compte des données collectées lors de l'ex-taxe sur les PC.

La nouveauté cette fois, c'est que les ménages seraient également touchés et ce, même si l'on ne sait pas encore clairement comment la taxe serait déterminée. Pour vérifier quels ménages disposent au moins d'un ordinateur, on envisagerait de demander des informations détaillées aux fournisseurs internet à propos des abonnements sur le territoire bruxellois. Une autre possibilité consisterait en une taxe forfaitaire en fonction de la composition et des revenus du ménage (où l'on supposerait que les familles à plus hauts revenus et avec enfants disposent au minimum d'un ordinateur). Pour les ménages, le montant serait ajouté à la taxe environnementale en vigueur.

Les premières réactions à cette idée sont la colère et l'indignation, tout particulièrement parce que tout récemment encore, certaines taxes 'culottées' imposées par plusieurs communes bruxelloises - notamment la 'taxe PC' - ont été supprimées en échange d'une subvention accordée à ces mêmes communes à partir d'un fonds de compensation. "C'est un scandale que ce qu'on vient d'abolir nous soit renvoyé en pleine figure au nom de la protection de l'environnement!", déclare-t-on dans une entreprise. La taxation des PC dans les familles a été également fortement critiquée, parce qu'elle constituerait un frein à l'expertise de la population bruxelloise en matière d'utilisation du PC, alors que l'ordinateur s'avère nécessaire pour offrir plus de chances aux Bruxellois dans l'économie de la connaissance. Il va sans dire que l'introduction d'une telle taxe jetterait un froid sur l'enthousiasme né dans les entreprises après la suppression de ce qu'on a appelé la 'taxe PC', comme l'illustre concrètement la proposition d'Agoria d'utiliser à des fins de formation et de sensibilisation des chercheurs d'emploi une partie de l'argent qui n'est plus consacré à la 'taxe PC'. Au début de l'année, Agoria avait encore organisé un authentique championnat bruxellois de lancer de PC pour donner plus d'écho à la suppression de la 'taxe PC'...

Comme certains lecteurs l'ont déjà remarqué, nous sommes aujourd'hui le 1er avril, ce qui signifie que la Région de Bruxelles-Capitale n'envisage heureusement pas d'imposer une taxe CO2 sur les PC.

Nos partenaires