La reconnaissance faciale d'Amazon assimile des politiciens à des criminels

27/07/18 à 12:45 - Mise à jour à 12:44

Source: Datanews

Une organisation américaine de défense des droits des citoyens a montré que la technologie de reconnaissance faciale d'Amazon se trompe trop facilement.

La reconnaissance faciale d'Amazon assimile des politiciens à des criminels

. © .

L'American Civil Liberties Union (ACLU) a confronté les membres du congrès américain à l'action de Rekognition - la technologie de reconnaissance faciale d'Amazon - en comparaison avec une banque de données de suspects de la police. Pas moins de 28 politiciens ont été erronément considérés comme des suspects.

De par son enquête, l'organisation entend mettre fin à l'utilisation de la technologie en question par les services d'ordre. Elle fait aussi observer que l'outil assimile étonnamment davantage de gens de couleur à des suspects.

Amazon a entre-temps déjà réagi à ces résultats et déclare à l'agence Reuters que le paramètre utilisé par l'ACLU, par lequel 80 pour cent de ressemblance suffisent à établir une correspondance, ne convient que pour identifier des objets. Pour distinguer les humains, il faut atteindre 95 pour cent. L'entreprise technologique déclare vouloir continuer d'examiner les possibilités offertes par l'analyse des images et nuance le fait que Rekognition ne peut être utilisée pour établir un jugement définitif.

Nos partenaires