'La recherche d'informations cruciales à propos de Salah Abdeslam n'a rien à voir avec la NSA'

23/08/16 à 12:59 - Mise à jour à 12:59

Le progrès enregistré dans la traque de Salah Abdeslam, le suspect principal dans l'enquête sur les attaques terroristes à Paris, n'a été possible qu'après que notre pays ait demandé l'aide du service de renseignements américain NSA. Du moins c'est ce que prétend le site d'actualité américain BuzzFeed. Selon une source bien informée, l'avancée ne serait cependant pas due à des informations fournies par la NSA, mais bien par un service de renseignements belge.

'La recherche d'informations cruciales à propos de Salah Abdeslam n'a rien à voir avec la NSA'

Salah Abdeslam. © Belga

BuzzFeed annonçait ce lundi, sur base de deux sources anonymes au sein des services de sécurité belges, que les autorités belges avaient sollicité l'aide de la NSA début mars. Elles voulaient que la NSA intervienne afin de pirater les téléphones mobiles de plusieurs personnes présentes à l'enterrement de l'un des auteurs des attentats du 13 novembre dernier. Toujours selon BuzzFeed, du progrès avait été ainsi enregistré dans la recherche d'Abdeslam, qui fut finalement arrêté le 18 mars.

Inexactitudes

L'article publié par BuzzFeed contient cependant des inexactitudes. C'est ainsi que l'enterrement concerné n'était pas celui de Chakib Akrouh, comme le site l'écrit. Ce dernier n'est pas encore enterré, indiquait le magazine flamand Knack le 22 juin. A cette période, c'est le corps de Brahim Abdeslam, le frère de Salah, qui a été enseveli. Plus tôt déjà, des médias évoquèrent ces obsèques en y notant la présence d'Abid Aberkan, qui avait aidé à héberger Salah Abdeslam.

La NSA quand même à la rescousse

Mais d'après une source fiable au sein des services de sécurité belges, les informations cruciales qui ont fait progresser l'enquête, ne provenaient pas de la NSA, mais bien d'un service belge. La source, qui souhaite rester anonyme, n'exclut cependant pas que la NSA ait aidé notre pays dans l'analyse d'ordinateurs portables et de GSM.

BuzzFeed indique encore que la technologie sophistiquée de la NSA permet de collecter et de traiter assez rapidement de grandes quantités de renseignements en vue d'obtenir des informations exploitables. Mais les activités de la NSA ne sont pas incontestées non plus: en 2013, le service fut en effet impliqué dans un scandale après les déballages du lanceur d'alertes Edward Snowden.

(Belga/WK)

En savoir plus sur:

Nos partenaires