La querelle "Mono" secoue le monde de l'open source

08/07/09 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

L'utilisation de Mono - une implémentation open source de l'environnement .Net de Microsoft - est le sujet de bien des discussions dans le monde Linux.

L'utilisation de Mono - une implémentation open source de l'environnement .Net de Microsoft - est le sujet de bien des discussions dans le monde Linux.

Concrètement, le gourou de l'open source Richard Stallman met en garde face à l'intégration de Mono dans des distributions standard de Linux, comme la distribution Debian. Dans une lettre ouverte du 26 juin, il souligne le danger qu'implique l'intégration de Mono dans une distribution Linux, parce qu'en cas d'éventuels problèmes avec Microsoft, tous les éléments de la distribution basés sur Mono seront en difficultés.

La reprise de Mono dans des distributions a été évoquée, parce que Tomboy - une application en langage de programmation C# de Microsoft - en a besoin. Face à Stallman et aux autres détracteurs se trouvent des partisans, dont Ubuntu. Le technical board d'Ubuntu pense en effet qu'il n'existe aucun risque particulier et que, si nécessaire, Mono peut facilement être retiré de la distribution.

Un rôle crucial dans cette affaire est joué par la "community promise" de Microsoft ([www.microsoft.com/interop/cp]), qui affirme que l'entreprise de Redmond ne portera pas plainte contre ceux qui utilisent - de quelque manière que ce soit - les spécifications pour lesquelles la "community promise" est d'application.

Ainsi, Microsoft a encore récemment rendu la "community promise" d'application pour les spécifications ECMA 334 et ECMA 335 - respectivement concernant le langage C# et la Common Language Infrastructure. Les différences entre les partisans et détracteurs de Mono (et par extension des applications basées sur C#) dans le monde Linux peuvent donc être attribuées à la confiance ou à la défiance dans cette "community promise".

Bien que Microsoft la décrive comme "legally binding" (voir la FAQ de la "community promise"), ce n'est d'autre part pas du même calibre que les contrats de licence open source moyens. Une distribution telle que Fedora a donc repris Gnote, une alternative sans Mono pour Tomboy.

Pour être précis : Mono est un projet open source, dirigé par Novell, qui veut créer un environnement compatible .Net, afin que des applications en C# et dans les autres langages dans l'environnement .Net puissent tourner de manière binaire sur des systèmes sous Windows, Linux, Macos X, BSD.

L'actuelle version de Mono est la v.2.4.2 et vous trouverez de plus amples informations sur [www.mono-project.com].

Nos partenaires