La publicité Facebook vous suivra désormais partout

30/09/14 à 11:35 - Mise à jour à 11:35

Source: Datanews

Facebook a présenté sa régie publicitaire Atlas. Ce concurrent de Google AdSense exploitera les données collectées par Facebook sur ses utilisateurs pour pouvoir afficher des messages publicitaires sur tous les sites web extérieurs possibles.

La publicité Facebook vous suivra désormais partout

Facebook a présenté sa régie publicitaire Atlas. Ce concurrent de Google AdSense exploitera les données collectées par Facebook sur ses utilisateurs pour pouvoir afficher des messages publicitaires sur tous les sites web extérieurs possibles.

En réalité, Atlas n'est pas une plate-forme entièrement neuve. Facebook a en fait racheté ce service publicitaire à Microsoft l'année dernière. Mais dans un message posté sur son blog, le CEO Erik Johnson indique que son entreprise a redéveloppé complètement la plate-forme, dans le but explicite de rendre la vie plus facile aux annonceurs au niveau du suivi des consommateurs et ce, quel que soit l'appareil que ceux-ci utilisent.

Tout en lançant une pique à l'adresse de Google, Johnson affirme que la manière traditionnelle de suivre les clients sur internet (avec les mouchards alias les cookies donc) n'est plus précise dans la mesure où les consommateurs utilisent aujourd'hui différents appareils pour surfer en ligne. Sur un PC habituel, les cookies apprennent à connaître les sites web visités par les surfeurs, ainsi que leurs pôles d'intérêt.

"Sur les appareils mobiles comme les tablettes et les smartphones, les cookies ne fonctionnent pas de manière optimale", ajoute Johnson. "Ils ne conviennent pas pour suivre un client avec précision via les différents navigateurs installés sur les appareils les plus divers. En outre, ils ne peuvent cartographier le comportement hors ligne des consommateurs."

Atlas ne fonctionne donc pas avec des cookies, mais effectue du data mining avec les données collectées par Facebook sur ses utilisateurs, afin de pouvoir afficher des messages publicitaires extrêmement ciblés sur tous les sites web et sur tous les appareils mobiles possibles.

Et Johnson d'évoquer le marketing 'basé people', qui suit non seulement les utilisateurs, quel que soit leur appareil, mais qui permet aussi de lier les campagnes en ligne aux ventes hors ligne, afin de pouvoir déterminer le degré d'efficience de ces campagnes.

Centré people

A présent que Facebook ne va plus faire de la publicité uniquement sur ses propres plates-formes (Facebook, Instagram), elle va accroître encore sa concurrence sur Google. Par ailleurs, l'entreprise internet de Larry Page et Sergei Brin avait aussi élaboré une stratégie propre centrée people, qui fut en effet le concept sous-jacent à Google+.

Si Google+ avait été une réussite, Google aurait pu également exploiter les données personnelles de ses utilisateurs pour perfectionner ses messages publicitaires AdWords. Malheureusement pour le géant internet, ce ne fut jamais le cas.

La direction de Google est bien consciente que les cookies ne sont pas la panacée, et l'entreprise prépare une alternative, mais provisoirement, tout semble indiquer qu'avec sa solution 'hybride' entre un réseau social et une plate-forme publicitaire, Facebook dispose d'une arme plus efficace. Avec Atlas, Facebook va dès lors, selon toute vraisemblance, pouvoir rattraper une bonne partie de son 'retard publicitaire' sur Google.

Respect de la vie privée

Reste la problématique du respect de la vie privée. Facebook ne jouit déjà pas d'une trop bonne réputation au niveau de sa politique en la matière. Or si à présent, elle lance sur le marché les données de ses utilisateurs pour vendre de la publicité et pouvoir mieux desservir les annonceurs, le risque est grand que les protestations des utilisateurs augmentent encore.

Et si l'on donnait alors une chance à Ello, le réseau social non-commercial qui est sur toutes les langues depuis quelques jours?

En savoir plus sur:

Nos partenaires