La province de Namur téléphone en 'open source'

11/01/08 à 10:30 - Mise à jour à 10:29

Source: Datanews

Les services administratifs de la province de Namur basculeront début mars sur une solution de voix sur IP à base 'open source'. Les centraux téléphoniques en location chez Belgacom seront débranchés.

Les services administratifs de la province de Namur basculeront début mars sur une solution de voix sur IP à base 'open source'. Les centraux téléphoniques en location chez Belgacom seront débranchés.

La province de Namur est le premier service public d'envergure en Belgique à opter pour une solution logicielle totale de voix sur IP. Par ailleurs, la gestion des présences est comprise dans le projet. Les services provinciaux disposaient déjà de serveurs à code source ouvert et d'un réseau fibre Gibabit qui interconnecte un millier d'utilisateurs répartis sur 12 sites.

Le fournisseur de la solution VoIP à base Asterisk est la société wavrienne Escaux qui avait déjà équipé d'une solution similaire le groupe bruxellois de médias IPM (La Libre) et la chaîne de distribution Colruyt. Escaux l'emporte à la province face à son concurrent Novacom. La valeur du contrat est de plus de 200.000 EUR.

Selon Carmelo Zaccone, expert en télécoms à l'agence wallonne des télécommunications AWT qui a participé à l'élaboration des spécifications, de très nombreuses autres administrations wallonnes s'intéressent à une solution 'open source'. Ainsi, la ville de Mons a entamé un test au niveau du CPAS. Et toujours aux services publics de Namur, le site web permettra d'initier une communication téléphonique directement via Skype.

Nos partenaires