La Proton néerlandaise va disparaître elle aussi

27/03/13 à 10:45 - Mise à jour à 10:45

Source: Datanews

Chipknip, la variante néerlandaise de Proton, sera supprimée début 2015. L'utilisation de cette carte pour le paiement de petits montants a en effet fortement diminué.

La Proton néerlandaise va disparaître elle aussi

Même si le service restera actif un peu moins de deux ans encore, il ne sera plus possible dès ce mois d'avril de payer avec cette carte dans les supermarchés. Les commerçants qui utilisent le système, devront migrer vers d'autres services de paiement.

La Chipknip repose sur la même technologie que celle de la carte Proton développée en Belgique. Selon Currence, le gestionnaire du système de paiement, la raison de cette interruption est à chercher dans la forte diminution de son utilisation. L'année dernière, la carte a été utilisée à 148,2 millions de reprises contre 171,7 millions encore en 2011.

Currence déclare que des investissements sont nécessaires pour conserver l'infrastructure nécessaire pour la Chipknip. Il y a le fait aussi que le paiement de petites sommes avec la carte de banque traditionnelle est devenu nettement plus courant aujourd'hui aux Pays-Bas, parce que les commerçants ne doivent plus imputer de montant complémentaire.

Proton, le système à la base de la Chipknip, s'arrêtera à la même période que la Chipknip. Tout comme aux Pays-Bas, l'utilisation de la carte de banque a gagné chez nous aussi en popularité pour le paiement de petites sommes. La carte Proton avait été introduite en 1995, et la Chipknip un an plus tard.

Aujourd'hui, la carte Proton est proposée sur beaucoup d'appareils, mais elle est peu utilisée dans la pratique. Il n'y a plus que dans des endroits spécifiques, comme dans certains restaurants d'entreprise, que l'on continue d'utiliser aujourd'hui des systèmes n'acceptant que les paiements Proton.

En savoir plus sur:

Nos partenaires