La protection des puces RFID contournée

02/01/08 à 12:00 - Mise à jour à 11:59

Source: Datanews

À l'occasion du Chaos Computer Camp à Berlin, deux chercheurs ont annoncé avoir piraté le cryptage des puces RFID. Il serait ainsi possible, par exemple, d'obtenir gratuitement un ticket de bus électronique.

À l'occasion du Chaos Computer Camp à Berlin, deux chercheurs ont annoncé avoir piraté le cryptage des puces RFID. Il serait ainsi possible, par exemple, d'obtenir gratuitement un ticket de bus électronique.

Actuellement, les puces RFID sont principalement utilisées comme moyen de paiement dans les transports en commun. Elles peuvent également servir de clé électronique pour accéder à des espaces sécurisés ou même de clé de voiture. Divers analystes s'attendent d'ailleurs à ce que les puces RFID poursuivent leur progression en 2008, notamment dans le secteur de la distribution et des transports. Pour autant que l'annonce de ce piratage ne change la donne...

Le piratage ne s'applique qu'aux balises RFID basées sur le cryptage Crypto-1 ou MiFare Classic. Ces puces et leur cryptage ont été développés par la division puces de NXP, anciennement Philips. Nohl et Plötz, les deux technophiles à l'origine du piratage, fourniront bientôt plus d'informations. Leur présentation à Berlin nous apprend en tout cas qu'ils ont opéré avec minutie. Ils ont notamment décomposé la puce couche après couche et observé chaque élément au microscope dans l'espoir de percer le mystère de son fonctionnement.

Nos partenaires