La proposition permettant la 4G adoptée en Commission du Parlement bruxellois

10/12/13 à 15:56 - Mise à jour à 15:56

Source: Datanews

La Commission de l'Environnement du Parlement bruxellois a adopté la proposition d'ordonnance de la majorité modifiant le cadre actuel de protection de l'environnement contre les éventuels effets nocifs provoqués par les radiations non ionisantes. Le texte doit permettre le développement de la 4G à Bruxelles.

La proposition permettant la 4G adoptée en Commission du Parlement bruxellois

La Commission de l'Environnement du Parlement bruxellois a adopté la proposition d'ordonnance de la majorité modifiant le cadre actuel de protection de l'environnement contre les éventuels effets nocifs provoqués par les radiations non ionisantes. Le texte doit permettre le développement de la 4G à Bruxelles.

Les chefs de groupe de la majorité s'étaient mis d'accord fin octobre, après moult palabres, sur un texte prévoyant une norme cumulative de 6 Volts/mètre à respecter par les opérateurs, alors que la Région-Capitale propose la norme cumulative la plus restrictive du pays.

"L'adaptation du cadre législatif bruxellois est un équilibre entre développement des nouvelles technologies et protection des consommateurs", a commenté dans un communiqué le député Philippe Close (PS), l'un des co-auteurs de la proposition.

Un comité d'experts aura pour mission d'évaluer la mise en oeuvre de cette ordonnance et de rendre annuellement un rapport au Gouvernement. Il sera composé de 9 membres dotés d'une expérience médicale, scientifique, économique ou technique, a-t-il ajouté.

Saluant le vote en Commission de la proposition, dont elle est également à l'origine, Els Ampe (Open Vld) a estimé sur Twitter qu'il s'agissait d'"un premier pas" pour la 4G à Bruxelles.
Auteur d'une autre proposition d'ordonnance, le chef de groupe MR Vincent De Wolf s'est abstenu lors du vote du texte de la majorité.

Selon lui, celui-ci "donne tout aux opérateurs et rejette les garanties proposées aux Bruxellois par le MR". (Belga)

En savoir plus sur:

Nos partenaires