La proposition de décret pour une 'Smals flamande' au Parlement

02/05/12 à 13:16 - Mise à jour à 13:16

Source: Datanews

Le gouvernement flamand a donné son feu vert définitif à la proposition de décret relative à la création d'une association flamande pour le personnel ICT, autrement dit une 'Smals flamande'.

La proposition de décret pour une 'Smals flamande' au Parlement

Le gouvernement flamand a donné son feu vert définitif à la proposition de décret relative à la création d'une association flamande pour le personnel ICT, autrement dit une 'Smals flamande'. Selon le modèle de Smals et de Fedict Select, l'association flamande pour le personnel ICT est destinée à devenir un instrument du gouvernement flamand en vue d'engager et de conserver plus aisément le personnel ICT. Le raisonnement sous-jacent, c'est que le gouvernement pourra recruter des informaticiens par le truchement d'une construction de droit privé aux conditions 'conformes au marché', alors même que cela s'avère compliqué dans le contexte des barèmes officiels existants.

"Comme les formations internes et l'engagement classique de fonctionnaires ne répondent pas à tous les besoins, le gouvernement flamand va créer ce troisième canal", peut-on lire dans un communiqué de presse du ministre flamand des affaires administratives, Geert Bourgeois.

"Cela permettra à nos entités d'engager de manière souple des personnes ayant des compétences spécifiques et de hautes qualifications, qui n'optent pas pour la carrière de fonctionnaire traditionnelle. En permettant à l'association de recruter ces personnes, les fonctionnaires en chef pourront aussi les conserver plus longtemps et les impliquer par conséquent davantage dans le fonctionnement de leur service spécifique que ce n'est le cas lors du recours à de la consultance onéreuse."

Bourgeois insiste encore sur le fait que l'intention n'est pas de concurrencer le secteur privé, mais de mettre toujours l'accent sur les fonctions stratégiques.

La proposition de décret a été définitivement approuvée par le gouvernement flamand et va être à présent traitée par le Parlement flamand.

Nos partenaires