La première collecte de GSM dans une école d'Alost

19/09/13 à 16:28 - Mise à jour à 16:28

Source: Datanews

GoodPlanet et Belgacom lancent conjointement une collecte de GSM usagés dans les écoles. Le projet a été présenté aujourd'hui même à la Basisschool Park d'Alost.

La première collecte de GSM dans une école d'Alost

A la Basisschool Park d'Alost, l'on a donné le coup d'envoi d'une série de collectes de GSM usagés dans les écoles flamandes. Il s'agit là d'un projet commun de GoodPlanet Belgium et de Belgacom. GoodPlanet Belgium - qui s'appelait tout récemment encore Green a.s.b.l. - apprend depuis 1997 aux jeunes et aux adultes la durabilité et organise entre autres des cours sur ce thème dans quelque 8.000 écoles de notre pays.

Le sujet du recyclage des GSM intéressait GoodPlanet depuis tout un temps déjà. "Nous avons en 2006 et en 2007 déjà tenté de mettre sur pied une collecte, mais à l'époque, cela n'était légalement pas possible. Une école devait pour ce faire disposer d'une autorisation environnementale spécifique", déclare Matthias Ghyselen, en charge du projet de l'action GSM chez GoodPlanet.

Adaptation de la législation

Depuis le 1er janvier, une nouvelle est cependant entrée en vigueur, qui autorise l'organisation de ce genre de collectes dans les écoles, plus précisément dans les écoles flamandes, puisqu'à Bruxelles et en Wallonie, il n'y a pas encore d'autorisation légale. Des limites sont toutefois prévues. Les écoles peuvent tout au plus organiser deux collectes par année civile, qui ne peuvent durer chacune que 7 jours successifs maximum. En outre, un container spécialement conçu par Recupel s'avère nécessaire. GoodPlanet l'a acheté et le met gratuitement à la disposition des écoles participantes.

Joke Schauvliege, la ministre flamande de l'environnement, confirme que le seuil d'accès à ces collectes a été abaissé dans la législation: "La Flandre mène la danse pour ce qui est de la collecte sélective, mais elle peut mieux faire encore. Parmi les appareils électriques et électroniques, quelque 50% sont à présent collectés. Il est certain que la collecte des GSM usagés est importante, du fait qu'ils renferment de nombreuses matières premières précieuses comme de l'or, du platine et de l'argent qui risquent en outre d'être épuisés dans les 15 années à venir."

Une partie des GSM collectés est réutilisée, mais la majeure partie est recyclée et envoyée à une entreprise de traitement comme Umicore qui est capable de récupérer les matières premières. De 50.000 GSM, il est possible, selon GoodPlanet, de récupérer pas moins d'1 kilo d'or, ce qui représente une valeur de 40.000 euros environ.

Thème de la durabilité

La Basisschool Park d'Alost est la première école à organiser ce genre de collecte. En tout, elle a collecté en quelques jours un peu moins de 200 GSM. "Vous imaginez combien de GSM l'on pourrait récupérer, si toutes les écoles organisaient ce type d'action", lance Gerd De Roeck, le directeur enthousiaste de l'école.

GoodPlanet et Belgacom se targuent du fait que d'autres écoles adhéreront bientôt au projet, même si aucune promesse concrète n'a encore été faite. Pour Belgacom, la collecte s'inscrit du reste dans sa politique de 'corporate social responsibility'. L'entreprise télécom a aussi offert à l'école un PC de bureau, un ordinateur portable et quelques tablettes Samsung. "Du matériel de deuxième main car ainsi, nous voulons sensibiliser davantage encore les écoliers au thème de la durabilité", conclut Philippe Deconinck, csr-manager chez Belgacom.

Nos partenaires