La première base de lancement européenne sera écossaise

17/07/18 à 15:36 - Mise à jour à 15:36

La première base spatiale sur le sol européen sera installée dans l'extrême nord des Highlands écossais. Voilà ce que vient d'annoncer l'agence aéronautique britannique.

La première base de lancement européenne sera écossaise

Cette fusée Ariane 5 a été lancée de la base de Kourou en Guyane française. © Reuters

L'agence aéronautique européenne ESA opère actuellement au départ de la base de Kourou en Guyane française. Ce territoire fait bien entendu partie de l'Union européenne, tout en se situant en Amérique du Sud. Bientôt, une base de lancement sera cependant installée en Europe même. A partir de la péninsule A' Mhoine dans le comté écossais de Sutherland, des fusées pourraient être lancées durant la prochaine décennie déjà. Le choix s'est porté sur cet endroit peu peuplé de l'extrême nord des Highlands écossais, parce que des satellites pourraient de là être mis directement à la verticale en orbite autour de la Terre.

Un consortium, dont fait partie le groupe aérien et aéronautique américain Lockheed Martin, se chargera de construire la base de lancement. Le gouvernement britannique a dans un premier temps déjà libéré 2,5 millions de livres (2,8 millions d'euros) dans ce but, selon l'agence aéronautique britannique dans un communiqué de presse.

Le directeur de cette agence, Graham Turnock, considère ces investissements comme le début d'une "nouvelle ère passionnante pour l'industrie aéronautique britannique". Un accès économique à l'espace est important pour la Grande-Bretagne, qui produit de nombreux petits satellites. Dans la métropole écossaise de Glasgow, on construit davantage de mini-satellites que dans toute autre ville européenne, selon Turnock.

Avec une base de lancement propre, Londres espère donner un 'boost' de 3,8 milliards de livres britanniques (quelque 4,3 milliards d'euros) à l'économie au cours des dix prochaines années. "Dans le cadre de notre stratégie industrielle, nous voulons que la Grande-Bretagne, en tant que pays d'innovateurs et d'entrepreneurs, devienne le numéro un du continent européen sur le plan du lancement de satellites", a déclaré le ministre de l'économie, Greg Clark.

L'idée d'installer une base de lancement sur le sol britannique n'est pas totalement neuve. Selon la BBC, des plans dans ce sens existent depuis dix ans déjà. Le gouvernement britannique envisage actuellement aussi des endroits en Ecosse, au Pays-de-Galles et dans les Cornouailles pour ce qu'on appelle le démarrage horizontal de navettes spatiales. Cela consiste à ce que des avions amènent les navettes spatiales à très grande altitude, avant d'être lancées dans l'espace au-dessus de l'océan.

La Grande-Bretagne n'est du reste pas la seule à caresser des ambitions spatiales en Europe. Virgin Galactic, la firme aéronautique de l'homme d'affaires britannique Richard Branson, projette actuellement l'installation d'une base de lancement à Grottaglie dans le sud de l'Italie, d'où partiraient à l'avenir tant des missions scientifiques que des vols commerciaux dans l'espace.

Nos partenaires