La police fédérale met en garde contre un nouveau logiciel nuisible

06/02/13 à 13:39 - Mise à jour à 13:39

Source: Datanews

Une nouvelle variante du virus 'police ransomware' sévit en Grande-Bretagne et prendra probablement aussi la direction de nos contrées, prévient la Federal Computer Crime Unit. Le virus a pour but de bloquer l'ordinateur. Ensuite, l'utilisateur reçoit au nom de la police fédérale un avis indiquant qu'il a commis une infraction en ligne et qu'il est de ce fait redevable d'une amende de cent euros.

La police fédérale met en garde contre un nouveau logiciel nuisible

"La variante de ce virus diffère de ses prédécesseurs, parce que son impact est plus important", explique Luc Beirens, chef de service à la Federal Computer Crime Unit. "Avec les versions précédentes du virus, votre ordinateur était certes bloqué, mais nous parvenions encore à le débloquer. Cette variante-ci non seulement bloque votre ordinateur, mais y crypte aussi tous vos fichiers. Vous ne pouvez plus accéder à vos données ou applications, et nous n'avons provisoirement aucune idée de la manière dont le problème peut être résolu."

Backup L'année dernière, 3.000 procès-verbaux avaient été dressés avec la variante précédente de ce virus", ajoute Beirens. "Sur l'ensemble des utilisateurs touchés à l'époque, 16% ont payé ce qui leur était demandé, mais sans pouvoir en échange avoir de nouveau accès à leur ordinateur. Si la nouvelle variante présente le même taux d'infection, cela va être une véritable catastrophe."

"En Grande-Bretagne, quelques personnes ont accepté de payer les cents euros demandés, mais nous ne savons pas encore si elles ont reçu en contrepartie une clé de décryptage. Nous conseillons donc à tous les utilisateurs d'un ordinateur de réaliser une sauvegarde (backup) de toutes leurs données. C'est la seule méthode avec laquelle on peut être sûr de ne pas perdre ses données."

Plus de porno ni de jeux "Cette variante se propage par 'drive-by'", poursuit le chef de service de la Federal Computer Crime Unit. "Cela signifie que vous pouvez être infecté, lorsque vous surfez sur le web, plus précisément sur des sites pornographiques ou de jeux. Mais les virus précédent étaient aussi diffusés via Facebook. Vous étiez alors orienté vers une page où se trouvait le virus. Provisoirement, l'on n'a recensé des incidents du genre qu'avec le système d'exploitation Windows. Mais cela ne signifie pas que vous êtes en sécurité avec un système d'exploitation iOS."

Beirens conclut qu'il est essentiel d'installer un programme antivirus sur votre ordinateur. Mais votre ordinateur n'est pour autant pas alors protégé contre tous les virus. Si un nouveau type de virus se manifeste par exemple aujourd'hui, il faut attendre quelque temps, avant que les sociétés d'antivirus aient analysé ce nouveau virus et lancent sur le marché un produit qui protège l'utilisateur contre ce dernier."

Iris de Vree

Nos partenaires