La police fédérale enquête sur une organisation de pirates de l'internet (update)

04/06/08 à 11:00 - Mise à jour à 10:59

Source: Datanews

La police judiciaire fédérale de Bruxelles a porté un coup dur à une organisation de pirates de l'internet. En collaboration avec la police néerlandaise, les enquêteurs ont saisi un serveur d'une capacité de 4,5 térabytes, soit cinq centaines de CD de musique, ont indiqué mercredi la police judiciaire fédérale et le parquet de Bruxelles.

La police judiciaire fédérale de Bruxelles a porté un coup dur à une organisation de pirates de l'internet. En collaboration avec la police néerlandaise, les enquêteurs ont saisi un serveur d'une capacité de 4,5 térabytes, soit cinq centaines de CD de musique, ont indiqué mercredi la police judiciaire fédérale et le parquet de Bruxelles.

Grâce à de tels serveurs, tout particulier peut télécharger sur internet de la musique et d'autres fichiers. Il existe quelque 150 serveurs légaux de ce type au monde, dont le plus connu est iTunes.

Le serveur saisi hier par la police judiciaire fédérale permettait aux internautes de télécharger illégalement des fichiers par des réseaux peer-to-peer, tels que limewire, eDonkey ou Kazaa. Il s'agissait principalement de CD de musique à peine sortis ou pas encore disponibles sur le marché, ainsi que de jeux vidéo.

L'enquête a été lancée à la suite d'une plainte de la Belgian Antipiracy Federation (BAF), une asbl qui fait la chasse au piratage à la demande des industries musicale et cinématographique. La BAF est parvenue à remonter jusqu'au serveur et en a averti les services judiciaires.

Aucune personne n'a encore été interpellée dans le cadre de l'enquête, selon la police judiciaire fédérale et le parquet de Bruxelles. Les enquêteurs auraient quelques soupçons, mais l'enquête doit permettre de démanteler toute l'organisation.

L'enquête ne se dirigerait pas, en première instance, vers des internautes particuliers étant donné que ceux-ci n'avaient pas accès au serveur. Ils devaient télécharger les fichiers via un ou plusieurs niveaux intermédiaires.

Bron: Belga

Nos partenaires