La percée d'UGent dans les lentilles de contact LCD

05/12/12 à 13:09 - Mise à jour à 13:09

Source: Datanews

L'UGent a réussi à intégrer un écran LCD sphérique à une lentille de contact. Il s'agit là du premier pas vers ce qu'on appelle le 'head up display'.

La percée d'UGent dans les lentilles de contact LCD

L'UGent a réussi à intégrer un écran LCD sphérique à une lentille de contact. Il s'agit là du premier pas vers ce qu'on appelle le 'head up display'.

Le Centrum voor Microsysteemtechnologie (CMST), ce laboratoire associé à l'Imec de l'université de Gand, est parvenu à incorporer un écran LCD polymère flexible sur la surface bombée d'une lentille de contact. Le prototype fonctionne actuellement comme un système d'obturateur monochrome (pixels marche/arrêt) capable de reproduire plusieurs modèles. Une vidéo YouTube le démontre avec un signe 'dollar' (tout en lançant ainsi un clin d'oeil vers le monde de la bande dessinée...). Les premières applications possibles sont médicales (un iris artificiel pour éviter un abus de lumière dans l'oeil) ou cosmétiques (une autre couleur pour l'iris). A terme, un 'head up display' (HUD) pourrait également faire partie des possibilités, de sorte que ce genre de lentille de contact LCD puisse servir de lunettes 'Google'. Mais, souligne-t-on, ce n'est certainement pas pour aujourd'hui ni même pour demain. D'autres applications possibles sont par exemple l'incorporation de capteurs (pour mesurer la pression oculaire) dans l'optique d'une surveillance médicale.

Une recherche européenne plus large La création d'un écran LCD sphérique sur une lentille de contact n'est en fait que la toute première étape, qui exigera par la suite encore pas mal de recherche supplémentaire pour en arriver à des applications plus larges. Voilà ce qu'a souligné le Prof. Herbert De Smet, responsable du CMST. C'est ainsi que le nombre de pixels doit encore être accru, afin de reproduire de plus petits détails et pour en arriver éventuellement à une image couleur (par exemple au moyen de minuscules pixels dans les trois couleurs fondamentales). Le porteur de ces lentilles ne peut pas distinguer non plus les modèles actuels, parce que la distance jusqu'à la rétine est trop courte. Pour une application HUD, il s'agit dès lors aussi de concevoir une sorte de système de projection, afin de reproduire l'image nette sur la rétine. De plus, le transfert des données vers ce genre d'écran doit également être résolu sans fil (il s'agit momentanément d'un prototype filaire pour le transfert du modèle). Et tout cela exige de la puissance ('power'), ce qui fait qu'il faut aussi se pencher sur la manière de prévoir une forme de stockage de l'énergie électrique, soutenue ou non par des possibilités d'extraire de l'énergie supplémentaire du corps humain même. Tous les éléments d'un tel système doivent évidemment aussi être aussi économes en courant que possible.

Tout cela nécessite donc encore pas mal de recherche, et l'on envisage par conséquent de poursuivre l'aventure à l'échelle européenne et en collaboration avec des partenaires européens. Outre une recherche fondamentale, le CMST effectue également de la recherche appliquée, et cet écran LCD intégré à une lentille de contact en est un résultat. D'ici cinq ans environ, tout cela devrait pouvoir générer des produits commerciaux bien réels, éventuellement dans le cadre d'une spin-off.

En savoir plus sur:

Nos partenaires