La nouvelle vache à lait ?

12/02/03 à 00:00 - Mise à jour à 11/02/03 à 23:59

Source: Datanews

Psinet Europe a réalisé lan dernier dans son centre informatique dAmsterdam un test sur un serveur factice, afin de vérifier la vulnérabilité de son infrastructure face aux pirates.

En pratique, le fournisseur de rseaux IP a install un serveur anonyme sans donnes. Or ce serveur non protg a subi 467 attaques en 24 h avant dtre attaqu au moins une fois par jour durant les 3 semaines du test.Ce test a prouv de manire irrfutable ce que tout le monde savait dj les rseaux constituent le talon dAchille des entreprises connectes sur linternet. Entre-temps, la plupart des organisations sont convaincues quune politique de scurit rflchie est indispensable pour la continuit de lactivit. Et le secteur ICT de sauter sur loccasion, ne sachant plus trop bien quel saint informatique se vouer. Les journalistes ICT sont dailleurs submergs de communiqus de presse annonant de nouvelles solutions en scurit. Cette situation nous fait un peu penser lpoque euphorique de la fire point com lorsque la gnration internet prchait la bonne parole de la Nouvelle Economie.La scurit apparat aujourdhui comme la nouvelle vache lait et les grands fournisseurs cherchent dsormais sapproprier leur (mme petite) part de ce gteau, notamment en greffant des services sur les produits de scurit. En soi, on ne peut pas reprocher aux fournisseurs de prsenter des solutions qui rpondent un besoin rel des utilisateurs. Mais ces solutions et stratgies de scurit, associes bien videmment des services adapts, reviennent extrmement cher lutilisateur. Or les budgets IT sont dsormais sous pression et consacrs exclusivement la ralisation des objectifs mtier. Tandis que les entreprises considrent encore la scurit comme un mal ncessaire. Pourtant, une scurit sur mesure ne devrait pas tre un luxe superflu. Au risque videmment de voir la scurit tre considre comme le nime effet de mode.

Nos partenaires