La nouvelle architecture MIC d'Intel

31/05/10 à 16:39 - Mise à jour à 16:39

Source: Datanews

Lors de l'événement 'ISC'10 supercomputing', Intel a introduit sa nouvelle architecture coprocesseur 'Many Integrated Core' (MIC).

La nouvelle architecture MIC d'Intel

Lors de l'événement 'ISC'10 supercomputing', Intel a introduit sa nouvelle architecture coprocesseur 'Many Integrated Core' (MIC).

Capitalisant sur sa recherche multi-coeur (comme le 'Single Chip Cloud Computer' et le processeur graphique multi-coeur 'Larrabee' dérivé), Intel annonce une architecture qui combine de grands nombres de noyaux de calcul (traitement vectoriel) avec un système de caches cohérentes et un réseau inter-processeur rapide.

Cet ensemble pourra ensuite être utilisé avec des processeurs à des fins de calculs généraux, pour la création de systèmes à propriétés 'supercomputing' puissantes.

Actuellement, un kit de développement ('Knights Ferry') est fourni avec, ensuite, un premier produit, 'Knights Corner', en technologie 22nm (avec plus de 50 noyaux de calcul par puce). Intel prévoit aussi des outils de développement qui doivent permettre d'optimiser un même code source tant pour Xeon que pour les systèmes combinés Xeon/MIC. La nouvelle architecture dispose de plus de 100 nouvelles instructions.

Lors de cette 25ème édition de l'International Supercomputing Conference (ISC), Intel a annoncé que l'entreprise a débuté, il y a 25 ans également, ses activités de 'supercomputing' avec le 'Cosmic Cube'. Il s'agissait d'un système basé 80286 (avec 80287 coprocesseurs numériques) d'une puissance maximale de 3,2 mégaflops.

Aujourd'hui, 408 systèmes du Top500 des superordinateurs utilisent des processeurs Intel, et l'entreprise investit dans le développement d'éléments pour superordinateurs au niveau 'exascale'. C'est ainsi qu'outre le laboratoire ExaTec à Paris (pour des applications à l'échelle exa), voici qu'Intel ouvre à présent aussi le laboratoire Exacluster dans la ville allemande de Jülich (pour la recherche en matière de clusters avec une puissance de calcul à l'échelle exa).

Avec la nouvelle architecture Sandy Bridge en 22nm, ainsi qu'avec le lancement des Advanced Vector Extensions, Intel prévoit une plus large base pour le développement de superordinateurs.

En savoir plus sur:

Nos partenaires