La NASA teste un réacteur nucléaire pour la planète Mars

19/01/18 à 13:21 - Mise à jour à 13:21

L'organisation spatiale américaine NASA effectue actuellement des tests de technologies nucléaires destinées à fournir du courant dans l'espace. Voilà ce qu'elle a expliqué à Space.com. Des chercheurs ont ainsi conçu le réacteur Kilopower dans le Los Alamos Laboratory de New Mexico.

La NASA teste un réacteur nucléaire pour la planète Mars

© NASA

Quiconque rêve de s'implanter sur la planète Mars, aura besoin d'un moyen permettant de générer du courant dans l'espace. Selon l'organisation spatiale NASA, pouvoir produire de l'électricité s'avère non seulement important pour l'implantation proprement dite, mais nécessaire aussi pour pouvoir ramener les astronautes sur Terre.

La grande quantité de carburant requise pour se rendre sur Mars et en revenir serait en effet trop importante que pour être transportée par une fusée. Les astronautes auront donc besoin d'une source d'énergie sur Mars, afin de leur permettre de produire eux-mêmes de l'oxygène liquide et du gaz propulseur pour leur voyage de retour.

Fission nucléaire dans l'espace

Le réacteur Kilopower sur lequel la NASA effectue actuellement des tests à New Mexico, est un mini-générateur qui fournit d'un à quatre kilowatts. L'organisation spatiale a calculé qu'elle aura besoin de 40 kilowatts, ou tout le moins de quatre réacteurs Kilopower, si elle veut fournir de manière efficiente du courant à une base sur Mars.

Selon la NASA, le réacteur Kilopower se caractérise par sa grande simplicité. De l'uranium enrichi circule dans le coeur du réacteur. Grâce à la fission nucléaire, ce dernier peut générer de la chaleur, qui est dirigée ensuite vers le moteur Stirling en exploitant la technologie dite 'heat pipe'. Un moteur Stirling est un moteur à air chaud qui transforme la chaleur en électricité.

Tempêtes de sable

L'organisation spatiale américaine a sciemment choisir l'énergie nucléaire, parce que d'après elle, il s'agit d'une énergie fiable et légère. Les générateurs d'énergie alternatifs sont coûteux ou consomment trop de carburant que pour être transportés sur Mars, ou ils ne seraient pas suffisamment fiables en fonction des saisons sur cette planète.

Mars ne peut par exemple pas toujours compter sur une quantité consistante d'ensoleillement nécessaire au bon fonctionnement de panneaux solaires. Sur la planète rouge, il y a en effet parfois de fortes tempêtes de sable qui peuvent durer des mois.

La NASA espère que ses réacteurs Kilopower serviront un jour de solution énergétique fiable et variée sur Mars. Mais l'organisation est aussi bien consciente que 'la fourniture d'énergie' n'est qu'un des nombreux défis à relever, si elle veut dans le futur installer une base permanente sur la planète.

En savoir plus sur:

Nos partenaires