La N-VA prépare une offensive de taille sur les réseaux sociaux le 24 mai

17/04/14 à 13:25 - Mise à jour à 13:25

Source: Datanews

Le 24 mai, la veille des élections, à 9 heures du matin, la N-VA envisage une offensive sur les médias sociaux. Le message 'Allez-vous voter pour le modèle NVA ou le modèle PS?' déferlera ce jour-là sur Facebook et Twitter et ce, grâce à la plate-forme de 'crowdspeaking' gratuite Thunderclap.

La N-VA prépare une offensive de taille sur les réseaux sociaux le 24 mai

'Kiest u voor het N-VA-model of voor het PS-model?' ('Allez-vous voter pour le modèle NVA ou le modèle PS?'). Ce message sera omniprésent le 24 mai à 9 heures du matin. La N-VA recrute en effet depuis cette semaine des personnes qui veulent s'engager à propager massivement le slogan, la veille des élections, vers leurs amis et suiveurs sur les sites sociaux. Comment? Via la plate-forme numérique Thunderclap, non pas un site de 'crowdfunding', mais de 'crowdspeaking'.

Comment les choses vont-elles se dérouler? La N-VA a lancé sur le site web thunderclap.it une 'campagne' ayant comme but de faire partager le 24 mai le message 'Kiest u voor het N-VA-model of voor het PS-model?' par au moins 250 personnes en même temps via leurs profils sur les médias sociaux. Les gens qui veulent adhérer à la campagne, doivent y associer leur compte Twitter, Facebook ou Tumblr. Quiconque y consent, donne l'autorisation à Thunderclap de diffuser automatiquement le message de la N-VA le 24 mai à 9 heures en son nom sous la forme d'une mise à jour de statut ou d'un tweet à l'attention de tous ses amis et suiveurs.

Au moment d'écrire ces lignes (le 17/4 à 10H30), un peu plus de 500 personnes se sont déjà engagées. Voilà qui dépasse largement l'objectif présupposé de 250. Ces 500 personnes atteindront ensemble quasiment 220.000 amis et suiveurs via leurs réseaux sociaux. Alors qu'il reste plus d'un mois encore, l'on pourrait ainsi en arriver à des millions, ce qui fait donc dire que la N-VA va le 24 mai lancer une fameuse bombe virtuelle sur les réseaux sociaux. Le parti ne peut plus faire de publicité et laisse donc le soin à d'autres de le faire gratuitement pour lui.

"L'objectif est que le plus de monde possible qui se rendra sur Facebook ou Twitter le 24 mai, découvre notre message", a expliqué Joachim Pohlmann, porte-parole de la N-VA, à Newsmonkey. "Et dire que pour l'instant, nos poids lourds ne se sont même pas encore enregistrés. Peter Dedecker, Johan Vanovertveldt: tous ces gens doivent encore venir s'ajouter. Nous en attendons beaucoup."

Précédemment déjà, la N-VA avait mené une grande offensive internet avec des publicités et des vidéos pour une valeur de 300.000 euros (maximum) sur des plates-formes comme Facebook, YouTube et "des centaines de sites publics". Rien que la campagne Facebook a rapporté à la N-VA 20.000 'likes' en un mois.

En savoir plus sur:

Nos partenaires