La moitié des utilisateurs de smartphone et de tablette ne protègent pas leur appareil

03/10/13 à 14:07 - Mise à jour à 14:07

Source: Datanews

48 pour cent des utilisateurs d'un smartphone ou d'une tablette ne prennent aucune mesure de protection pour leur appareil. Voilà ce qui ressort du Norton Report 2013.

La moitié des utilisateurs de smartphone et de tablette ne protègent pas leur appareil

© Thinkstock

Quarante-huit pour cent des utilisateurs d'un smartphone ou d'une tablette ne prennent aucune précaution pour leur appareil, comme le recours à un mot de passe, l'installation d'un logiciel de sécurité ou la réalisation d'un backup. Voilà ce qui ressort du Norton Report 2013, l'une des principales enquêtes réalisées auprès des consommateurs à propos de la cybercriminalité dans le monde.

"Les cybercriminels exploitent aujourd'hui des méthodes toujours plus sophistiquées, comme les rançongiciels ('ransomware') et le hameçonnage ('spear fishing'). Par attaque, cela leur rapporte plus d'argent que jamais", déclare Kay Clybouw de Symantec Benelux, fournisseur de solutions de sécurité et de gestion de systèmes. "Les résultats du Norton Report révèlent que 38 pour cent des consommateurs européens utilisent un appareil mobile tant pour le travail que pour le privé. Cela génère des risques sécuritaires complètement nouveaux pour les entreprises."

Quasiment 60 pour cent des Européens adultes ont déjà été aux prises avec la cybercriminalité, indique l'enquête. Les coûts totaux induits par le cyber-crime ont été de 9,598 milliards d'euros au cours des 12 mois écoulés en Europe. Les coûts directs moyens par personne se sont élevés à 152 euros durant cette même période.

Le but du Norton Report est de comprendre comment les consommateurs sont impactés par la cybercriminalité. Entre le 4 juillet et le 1er août 2013, des enquêtes en ligne ont été réalisées auprès de 13.022 personnes âgées entre 18 et 64 ans dans 24 pays. La marge d'erreur pour l'échantillon global est de 0,9 pour cent pour un coefficient de fiabilité de 95 pour cent. (Belga/MI)

En savoir plus sur:

Nos partenaires