La moitié des internautes belges surfe sans fil

10/10/08 à 08:30 - Mise à jour à 08:29

Source: Datanews

La moitié des 5,5 millions d'internautes belges surfe sans fil. Voilà ce qui ressort de l'étude Belgian Media Mapping réalisée par InSites Consulting.

La moitié des 5,5 millions d'internautes belges surfe sans fil. Voilà ce qui ressort de l'étude Belgian Media Mapping réalisée par InSites Consulting.

63 pour cent des Belges, soit 5,5 millions de personnes, surfent au moins une fois par mois sur l'internet. Cela représente une hausse de 3 pour cent par rapport à 2007. Notre pays se trouve ainsi au dessus de la moyenne européenne de 60 pour cent. Ce sont les pays scandinaves (Suède, Danemark), mais aussi les Pays-Bas qui se distinguent le plus à ce niveau, alors que la Grèce et le Portugal ferment la marche en Europe.

Ce sont encore et toujours les hommes (66 pour cent) qui surfent davantage que les femmes (59 pour cent), alors que les Wallons (58 pour cent) surfent moins que les Flamands (65 pour cent). En Belgique, 21 pour cent des internautes sont âgés de 15 à 24 ans, tandis que 19 pour cent ont plus de 55 ans. En comparaison avec l'an dernier, ce nombre est en croissance.

La moitié des internautes surfe sans fil contre 15 pour cent seulement en 2005. En outre, 17 pour cent des Belges déclarent vouloir passer à l'internet sans fil dans un avenir proche.

Envoyer/recevoir des courriels, utiliser les planificateurs routiers et effectuer ses opérations bancaires en ligne sont les activités les plus populaires. 61 pour cent des personnes consultent leur e-mail chaque jour, et 31 pour cent chaque semaine. Sept internautes sur dix utilisent le planificateur routier une fois par mois. Le 'banking' en ligne est en outre une activité mensuelle. Ce sont les jeux d'argent en ligne qui sont les moins populaires, selon InSites. Seuls 6 pour cent des internautes ont joué une fois durant toute l'année dernière.

Le surfeur, qu'il soit un homme ou une femme, recherche sur l'internet surtout des informations générales, des renseignements sur les voyages et sur la cuisine. Les hommes, plus que les femmes, s'intéressent aux sites érotiques, à l'ICT, aux infos économiques, gouvernementales, sportives et automobiles. Ce qui plait le moins aux surfeurs belges, c'est le manque d'infos culturelles, sur les formations ainsi que sur la famille et les enfants.

Trois médias ont été examinés pour cette étude: internet, IDTV et Mobile. InSites a réalisé cette étude en juin et en juillet de cette année. 23.500 internautes de 14 pays européens y ont pris part.

Source: Belga

Nos partenaires