La moitié des entreprises veulent un nouveau centre de données à court terme

04/05/11 à 13:12 - Mise à jour à 13:12

Source: Datanews

Plus de la moitié des (grandes) entreprises dans le monde vont construire de nouveaux centres de données dans les deux années à venir. 7 pour cent souhaite le faire dès à présent.

La moitié des entreprises veulent un nouveau centre de données à court terme

Plus de la moitié des (grandes) entreprises dans le monde vont construire de nouveaux centres de données dans les deux années à venir. 7 pour cent souhaite le faire dès à présent.

Voilà ce qui ressort notamment de l'Oracle Next Generation Datacenter Index. L'enquête menée à ce propos a été effectuée par Quocirca dans 9 régions dans le monde et auprès de 919 personnes de grandes sociétés. Au Benelux, il y eut 102 participants. Les enquêteurs se sont intéressés à l'état des lieux dans les centres de données des entreprises et ce en fonction de trois grands critères: flexibilité, durabilité et support. Sur la base des réponses obtenues, des scores ont été attribués sur 10.

Selon l'enquête, nombre d'entreprises accusent du retard sur le plan de la technologie innovante dans leurs centres de données. Le score moyen est de 5,28 sur 10. Les scores sont carrément faibles surtout en Espagne, au Portugal, en Italie et en Moyen-Orient. Le Benelux se défend relativement bien avec une quatrième place et un score global de 5,64 sur 10. Il n'est précédé que par la zone Allemagne-Suisse, par la Scandinavie et les Etats-Unis.

Sur le plan de la flexibilité, notre région fait moins bien. "Cela pourrait causer un obstacle au progrès", déclare-t-on chez Oracle. Le bon score obtenu en matière de durabilité peut cependant apporter une compensation. "Et ce parce qu'à cette fin, une bonne connaissance des plates-formes sous-jacentes est souvent exigée. Cette connaissance devrait aussi générer plus de flexibilité."

Il appert également que la virtualisation n'en est encore qu'à ses balbutiements. 15 pour cent seulement des entreprises interrogées ont virtualisé plus de 70 pour cent de leur centre de données. Au Benelux aussi, la virtualisation n'est pas encore très avancée. Plus de 6 entreprises sur 10 ont virtualisé moins de la moitié de leurs serveurs.

Ceci explique peut-être pourquoi plus de la moitié des entreprises interrogées entendent créer un nouveau centre de données dans les deux années à venir. "La raison première est la consolidation IT", déclare Clive Longbottom, research director chez Quocirca, dans un communiqué, "mais le support du métier en est une bonne seconde. Les investissements dans un centre de données sont souvent importants et doivent être considérés d'un point de vue professionnel et à long terme. Il est essentiel que ces organisations veillent à ce que leur prochaine génération de centres de données convienne parfaitement, et ce non seulement pour des buts à court terme, mais que leur centre de données soit aussi suffisamment flexible que pour offrir un support à long terme afin de pouvoir répondre aux besoins professionnels."

En savoir plus sur:

Nos partenaires