La moitié des entreprises envisage de migrer vers Windows 10

11/08/15 à 13:18 - Mise à jour à 13:17

Source: Datanews

47 pour cent des entreprises projettent d'introduire Windows 10 sur le lieu de travail. Voilà ce qu'affirme le fournisseur de software Matrix42 sur base d'une enquête effectuée auprès de 1.000 entreprises européennes.

La moitié des entreprises envisage de migrer vers Windows 10

Windows 10 © Reuters

Nombre d'organisations veulent en outre démarrer leur migration à brève échéance. C'est ainsi que 53 pour cent d'entre elles entendent faire le pas avant fin 2016. Un quart des participants à l'enquête souhaite même en avoir fini cette année encore.

Matrix42 a voulu également connaître les raisons pour lesquelles les entreprises envisagent d'adopter le nouveau système d'exploitation. Le principal motif (cité par 30 pour cent) est la fin du support de Windows XP et Windows 7, et les tracas que cela engendre en matière de sécurité. Les nouvelles fonctionnalités de Windows 10 constituent la deuxième raison (20%). Standardiser l'environnement de travail est la troisième raison en ordre d'importance (13%). 11% citent aussi la réduction des coûts expliquant une migration vers Windows 10.

Des soucis pour les administrateurs

Même si Microsoft tente de marquer des points avec ses mises à niveau sans problème, les entreprises y font manifestement moins confiance. Pour elles, cela semble être une migration comme une autre, ce qui fait ressurgir les soucis bien connus. Quelque 30 pour cent se préoccupent des problèmes de compatibilité en matière de software - 18 pour cent aussi en matière de hardware existant -, et une entreprise sur quatre s'attend à ce que le processus exige trop de temps et d'argent. Les administrateurs systèmes se demandent aussi avec insistance si leurs outils de gestion fonctionneront encore (de manière optimale) après la migration.

Une organisation sur trois optera pour une approche en phases et pour un déploiement de Windows 10 département par département. Un quart (24%) n'installera le nouveau système d'exploitation que sur du nouveau matériel ou du hardware de substitution.

En savoir plus sur:

Nos partenaires