La moisissure du pain pourrait réalimenter les accus rechargeables

21/03/16 à 11:09 - Mise à jour à 11:08

Du pain moisi semble avoir les propriétés requises pour créer un meilleur type de batterie rechargeable.

La moisissure du pain pourrait réalimenter les accus rechargeables

© iStock

Cette espèce de moisissure appelée 'Neurospora crassa' transforme le manganèse en un composite minéral doté de bonnes propriétés électrochimiques, comme l'ont découvert des chercheurs de l'université de Dundee en Ecosse.

La Neurospora crassa est aujourd'hui surtout connue parce qu'elle est à la base de la formation de moisi sur le pain.

"Ce système nous révèle qu'une nouvelle méthode biotechnologique est capable de créer des matériaux électrochimiques durables", déclare le responsable de la recherche, Geoffrey Gadd.

Coquillages

Son équipe a utilisé la bio-minéralisation, un processus par lequel des organismes forment des minéraux. La formation du coquillage est un exemple connu de bio-minéralisation.

Grâce aux matériaux électro-chimiquement actifs que ce processus fournit, il serait possible de concevoir un type d'accu rechargeable plus écologique, selon Gadd. Le composite créé par la moisissure du pain a en tout cas donné des résultats étonnamment bons lors d'un test de batterie. "Plus de 90 pour cent de la capacité était conservée au bout de 200 cycles."

Les chercheurs s'intéressent depuis un certain temps déjà à la capacité de la moisissure à transformer les métaux et les minéraux. Cet intérêt a surtout grandi, lorsqu'il s'avéra que la moisissure était capable de stabiliser le plomb et l'uranium.

Cette étude a été publiée dans la revue professionnelle Current Biology . (IPS)

En savoir plus sur:

Nos partenaires