La ministre flamande de l'innovation lance une manoeuvre de rattrapage ICT

03/09/09 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Ingrid Lieten, la nouvelle ministre flamande de l'innovation, envisage un rôle social important pour l'ICT, auquel la crise ne peut absolument pas constituer un onstacle.

Ingrid Lieten, la nouvelle ministre flamande de l'innovation, envisage un rôle social important pour l'ICT, auquel la crise ne peut absolument pas constituer un onstacle.

Lors d'une journée d'étude organisée par l'IBBT à Herkenrode, Ingrid Lieten, la nouvelle ministre flamande de l'innovation, des investissements publics, des médias et de la lutte contre la pauvreté, a expliqué quelque peu les cartes qu'elle comptait jouer. Elle voit en effet un rôle important attribué à l'ICT en vue de fournir des contributions substantielles à la résolution de plusieurs problèmes de société, comme la problématique de la mobilité et le vieillissement de la population.

"Dans les pays voisins, on se concentre clairement sur une société de l'information. Cela doit aussi être le cas en Belgique. Nous devons veiller à regarder vers l'avant, même en ces temps de crise", a déclaré la ministre, qui espère qu'elle pourra mettre en branle une nouvelle vague d'entreprises basées sur la connaissance.

Dans son discours, la ministre s'est également référée à un récent rapport européen, selon lequel 26 pour cent du budget total de la recherche et du développement seront consacrés à la recherche ICT, mais qui indique aussi que l'importance du secteur ICT en Belgique se réduit. "Même dans la crise actuelle, il faut donc opérer une manoeuvre de rattrapage. L'écart entre la recherche fondamentale et le marché doit être comblé. Les champs d'expérimentation, où l'accent est mis sur les tests, constituent un excellent exemple pour y parvenir", a ajouté Lieten.

La ministre a confirmé qu'au cours de cette législature, il y aura encore un projet pilote à grande échelle en matière d'alimentation électrique intelligente, ce qu'on appelle les 'smart meters' et les 'smart grids'. L'on préparera également un nouveau plan d'action numérique destiné à réduire la fracture numérique par le biais de connexions à haut débit plus économiques, et l'on va développer une stratégie spéciale jeux. Ceux-ci devraient se voir désormais attribuer une évaluation et certains devraient être utilisés sous forme d'outil didactique.

Nos partenaires